Le Rocket de Laval pourrait accueillir des joueurs d’autres organisations

La LAH aura une saveur particulière cette saison. Après tout, jouer une saison complète et mettre l’emphase sur la victoire ne sera pas exactement le but du jeu. Cette saison, il faudra développer les jeunes avant tout en leur permettant de jouer le plus possible.

La preuve? On ne sait même pas, tel que rapporté hier par le collègue Médérick Lefebvre, s’il y aura des séries.

Le plus intrigant, c’est cependant le cas des Oilers, des Flames et des Canucks. Pourquoi? Parce que leur club-école est aux États-Unis, ce qui complexifie la tâche pas mal pour ce qui est des rappels.

Prenons l’exemple des joueurs qui pourraient/devraient être rappelés rapidement. En étant aux États-Unis, il est impossible d’éviter la quarantaine de 14 jours pour eux.

Résultat? Il n’est pas idéal pour les équipes canadiennes d’envoyer certains espoirs précis aux States.

C’est ce qui explique pourquoi le Moose du Manitoba pourrait accueillir des espoirs des Canucks de Vancouver. Pas tous les espoirs, mais certains espoirs bien choisis.

Et, selon Elliotte Friedman, le Rocket de Laval serait en lice pour faire la même chose.

On ne sait pas si ce sera aussi pour des espoirs des Canucks, mais on ose croire que non, que ce serait plutôt pour les équipes de l’Alberta.

On ne sait pas non plus si les équipes de l’Ontario, soit les Sénateurs et les Leafs, feront la même chose. Ce n’est pas mentionné dans le 31 Thoughts de l’informateur.

D’ailleurs, on ne sait pas si les espoirs des Sens joueront à Belleville ou à Ottawa. Est-ce que certains jeunes pourraient jouer à Laval aussi?

Si Joël Bouchard devait hériter de joueurs qui n’appartiennent pas au Canadien, la gestion du temps de jeu serait assez particulière. Après tout, pensez à quel point Michael McNiven n’était pas la priorité de ses équipes de la ECHL quand il était prêté…

Cela pourrait créer du mécontentement. C’est cependant un concept qu’on voit déjà dans la LAH, notamment avec les deux clubs de la Floride qui partagent un club-école en raison de la COVID-19.

Rappelons que le Rocket devrait ouvrir son camp vendredi, au Centre Bell.

PLUS DE NOUVELLES