betgrw

Le Rocket de Laval est présentement au 4e rang de sa division

Au début de la saison, on s’attendait pas mal tous à voir le Canadien de Montréal manquer les séries éliminatoires, mais connaître tout de même une belle saison de développement.

On voulait voir une certaine progression comparé aux deux dernières saisons, tout en étant à nouveau prêt à voir le club manquer les séries.

Au final, on se consolait en se disant qu’au moins, on aurait tout un club à suivre à Laval cette saison, considérant tous les bons jeunes joueurs qui allaient faire partie de l’équipe.

On avait hâte de tous les voir en action et développer une belle chimie avec le Rocket pour éventuellement faire partie du futur du Canadien de Montréal dans la LNH.

Cependant, les choses ne se sont pas passées comme prévu à Laval.

Alors qu’on s’attendait à un club dominant qui ferait les séries aisément et qui nous offrirait tout un spectacle à chaque match, on a eu droit à un horrible début de saison, alors que le Rocket était probablement la pire équipe de la Ligue américaine.

C’était difficile de voir le club mal performer de la sorte, et on commençait à avoir peur pour le développement des différents jeunes joueurs du club.

On veut que les jeunes se développent également dans la victoire et pas juste dans la défaite et dans un environnement dépressif.

C’était donc une situation assez alarmante à Laval qui faisait peur pour la suite des choses.

On questionnait vraiment la place de Jean-François Houle à titre d’entraîneur-chef.

Heureusement, l’équipe s’est replacée, et ce, de très belle façon.

Après son horrible début de saison, voilà que le club pointe au quatrième rang de sa division, soit la division Nord.

(Crédit: AHL.com)

Après avoir réchauffé la septième et dernière place pendant de longues semaines, voilà que le Rocket se retrouve en plein cœur de la course aux séries.

On se rappelle que ce sont les cinq premières équipes de la division qui se qualifient pour le tournoi printanier.

C’est tout un revirement de situation dans la saison du Rocket, chose que l’on n’aurait pas pu imaginer il y a de cela quelques semaines quand chaque match était pratiquement une défaite assurée.

Mine de rien, le renvoi d’Arber Xhekaj à Laval a coincidé avec le début d’une meilleure séquence pour le Rocket. Xhekaj s’est établi comme un leader à Laval et il aide clairement l’équipe a remporté de gros matchs.

La paire qu’il forme avec Logan Mailloux joue un grand rôle dans les récents succès du Rocket.

Laval a remporté huit de ses dix derniers matchs, dont deux victoires cette fin de semaine face au Moose du Manitoba.

Hier après-midi, le Rocket a remporté un très beau match devant ses partisans par la marque de 4 à 1.

Le récent retour au jeu de Lias Andersson fait vraiment du bien au Rocket.

Bref, malgré les nombreuses blessures à long terme, la troupe de Jean-François Houle tient le coup et a remis sa saison sur le droit chemin.

C’est une excellente nouvelle tant pour le club que pour les partisans.

La course aux séries sera excitante à suivre, et espérons que le club fera un bout de chemin s’il se qualifie.

Espérons que le rappel de Joshua Roy à Montréal ne fera pas trop mal.

PLUS DE NOUVELLES