Le Rocket a eu chaud

Il ne faut pas s’en cacher, le début de saison du Rocket de Laval n’a pas été à la hauteur des attentes. Trois défaites consécutives en partant, c’est loin d’être excitant.

Cette vilaine séquence a été stoppée à la suite d’un gain face aux IceHogs de Rockford lundi soir. Un match positif sur lequel les hommes de Joël Bouchard pouvaient bâtir en vue de leur 2e match en 24 heures, face aux Bruins de Providence.

La 1re période a été complètement l’affaire du Rocket, qui s’est forgé une avance de 4-0 dans les 10 dernières minutes de l’engagement. Lukas Vejdemo a été très opportun, avec Michael McCarron au cachot, avec un but en désavantage numérique.

Riley Barber a complété une belle pièce de jeu orchestrée par Phil Varone et Jake Evans.

En temps normal, à 4-0 après 20 minutes, on se dit qu’il s’agit d’une avance très confortable. Ce ne fut pas le cas hier soir, alors que les Bruins ont fait preuve de caractère en remontant la pente. Peter Cehlarik a inscrit un doublé et, avec 18 secondes à écouler au match, Brendan Gaunce a déjoué Charlie Lindgren.

En tout, Charlie Lindgren a fait face à 38 lancers.

La prolongation n’a pas permis de déterminer le vainqueur et en fusillade, seul Jake Evans a marqué, après six rondes de tirs de barrage.

Bref, le Rocket s’est sauvé avec un gain de 5-4, plus difficile que prévu après une période. Les hommes de Joël Bouchard devront apprendre à ne pas trop jouer avec le feu.

Après tout, on a soif de séries à Laval aussi!

Prolongation

– L’entraineur-chef a été clément envers ses poulains.

– Max Lagacé a été chassé du match après 20 minutes, mais il a dû revenir devant le filet lorsque Dan Vladar s’est blessé.

– Ryan Poehling est passé proche de marquer son premier but dans l’uniforme du Rocket.

PLUS DE NOUVELLES