Le plateau des 30 buts est atteignable pour Brendan Gallagher

Plusieurs légendes du hockey sont reconnues pour leurs talents naturels. Certains parents de ces enfants prodiges témoignent même que leurs petites merveilles n’ont jamais eu besoin d’une chaise afin d’apprendre à patiner, dès leur premier contact avec la surface glacée…

Si ces habiletés innées sont admirables, un talent acquis l’est d’autant plus.

Brendan Gallagher ne remportera jamais un concours d’habiletés dans la LNH. Cela n’empêche pas que trente DG seraient intéressés à ses services.

Hypothéqué par des blessures aux mains lors des deux dernières campagnes, plusieurs avaient perdu espoir de voir le petit ailier droit afficher son aplomb d’antan. Je crois qu’on peut catégoriser le principal intéressé dans ce lot, alors qu’il clamait sa cote de 82 à NHL 18 était généreuse!

Tel que soulevé par Stu Cowan avec justesse, la faiblesse de Gallagher lors de la dernière campagne n’était pas forcément la vélocité de son tir, affaibli par ses mains meurtries : c’était son explosivité!

L’homme au cœur de lion base son style sur sa condition physique et son travail acharné. N’ayant pas beaucoup patiné durant les derniers mois, Gallagher peinait à se distinguer. Le scénario est complètement différent aujourd’hui, alors qu’il fait bonne figure parmi l’histoire de l’équipe. Ça fait du bien de voir un marqueur se réveiller avant Noël, à Montréal. #Pacioretty

En conservant ce rythme de croisière, Brendan Gallagher obtiendrait une récolte de 36 buts à l’issue de la campagne. Pourrait-il y arriver?

Avec Tomas Plekanec comme pivot, on aurait droit de parler ici d’un miracle…

Sauf que la barre des 30 buts semble un objectif réaliste!

En 2014-2015, il a tout de même amassé 24 filets, puis produisait à un rythme équivalent à une saison de 29 buts sans blessure l’année suivante!

Sa constance ne devrait pas être un écueil l’empêchant d’atteindre son objectif… difficile d’en dire autant de sa santé.

PLUS DE NOUVELLES