Le père de Connor Bedard adorerait voir son fils être repêché par le Canadien

Ça fait déjà quelques mois que le jeune Connor Bedard retient l’attention dans le monde du hockey. Celui qui a obtenu le statut de « joueur d’exception » lui permettant d’évoluer dans la WHL à 15 ans l’an dernier avait presque inscrit deux points par match en moyenne l’an dernier avant de redescendre à un « maigre » point par match cette saison.

Si ce n’était pas assez évident, la fin de la dernière phrase est évidemment une blague : ce qu’il fait est exceptionnel, rien de moins.

Et en inscrivant quatre buts dans le dernier match du Canada au CMJ mardi soir, Bedard s’est mis sur la map pour les dernières personnes qui ne le connaissaient pas encore. Il a démontré l’étendue de son talent offensif et sa capacité à se lever au-dessus de la compétition.

Évidemment, ça a fait rêver les partisans des différentes équipes de la LNH, incluant ceux du Canadien, qui ne seraient pas contre l’idée de greffer un joueur comme lui à leur formation. Et s’il y en a un qui aimerait bien voir Bedard aboutir à Montréal, c’est son père, Thomas Bedard.

C’est ce qu’il a affirmé à Anthony Martineau, de TVA Sports.

Thomas Bedard est bien conscient que la pression du marché montréalais est grande, mais pourtant, il affirme que ce serait « fantastique » de voir son fils être repêché par le Tricolore.

Mais pourquoi Montréal plus qu’une autre ville? En fait, la famille Bedard a vécu au Québec pendant très longtemps avant de déménager dans l’Ouest canadien (là où Thomas et Connor sont nés). Néanmoins, Thomas ne s’en cache pas : il a toujours rêvé de retourner au Québec, et ce serait l’occasion parfaite pour le faire.

Toujours dans le même entretien, le père de Connor explique que toute la famille est très superstitieuse. Il affirme qu’il porte toujours le même chandail durant les matchs du jeune de 16 ans (un chandail sur lequel le mot « humble » est inscrit) et qu’il mâche un paquet de gomme par période (il change sa gomme à chaque présence de son fils).

Je répète : un paquet de gomme à chaque période.

Il revient également sur le développement de son fils, qui a toujours été une coche au dessus des autres joueurs de son âge, ainsi que de la déception de ce dernier face à l’annulation du CMJ.

Je vous remets ICI le texte d’Anthony Martineau qui résume l’entretien, un texte que je vous recommande chaudement de lire. On verra si le souhait du père deviendra réalité à l’été 2023, mais je pense que bien des partisans du CH espèrent la même chose que lui!

PLUS DE NOUVELLES