betgrw

Le nom de Matthew Poitras commence à circuler (et Kent Hughes doit s’y intéresser)

Je ne sais pas pour vous, mais je n’avais pas, sur ma carte de bingo en vue de la saison 2023-2024, le fait de voir Matthew Poitras commencer la saison à 19 ans à Boston.

Évidemment, quand un club perd ses deux premiers centres durant l’été et n’a pas le lousse nécessaire sous le plafond pour les remplacer, ça aide à comprendre pourquoi il a fait sa place.

En 33 matchs, il a cinq buts et 10 aides. Ce n’est pas vilain pour un gars qui, objectivement, aurait gagné à retourner dans le junior.

(Crédit: Hockey DB)

Forcément, les Bruins ont un bon joueur entre les mains. Il n’a pas encore explosé, mais il a fait monter sa valeur marchande en prouvant qu’il peut tenir son bout dans la LNH à 19 ans.

Mais on peut se demander si son avenir est à Boston.

Après tout, si les Bruins étaient en mesure d’obtenir de l’aide en vue de la fin de saison, est-ce que le jeune Poitras pourrait être sacrifié afin d’obtenir l’aide désiré? Ce n’est pas à écarter, visiblement.

Après tout, Poitras est bon, mais les Bruins n’ont pas une énorme banque d’espoirs. Ils n’ont pas non plus de choix avant la quatrième ronde en 2024, ce qui leur coupe des options.

C’est pour ça que Poitras devient une option. Et ça, ce n’est pas moi qui le dis.

D’abord, certains journalistes de The Athletic (Julian McKenzie et Corey Pronman) ont soulevé la possibilité de voir les Flames mettre la main sur Poitras, Trent Frederic et un premier choix en 2025 en retour d’Elias Lindholm.

Les Bruins n’aimeront pas se départir de Poitras en raison de son succès à 19 ans dans la LNH, mais il est l’un de leurs rares jeunes désirables. – Corey Pronman

Puis, plus près de chez nous, Jonathan Bernier (Journal de Montréal) a soulevé la possibilité de voir Sean Monahan prendre le chemin de Boston en retour des services du jeune centre ontarien.

Ça fait donc deux fois récemment que son nom est soulevé.

À Boston, c’est un peu mince en termes de choix au repêchage, mais le jeune Matthew Poitras pourrait faire l’affaire. – Jonathan Bernier

Est-ce que cela veut assurément dire que Poitras sera échangé? Non. Mais ce qu’on observe, c’est que le besoin des Bruins est clairement au centre en vue de la fin de saison.

À moins que Patrice Bergeron revienne– ah pis laissez faire.

Si échanger Poitras est nécessaire, on peut penser que les Bruins vont y songer. Et s’ils y songent, on doit penser que Kent Hughes devra se mettre le nez dans le dossier.

Est-ce que je suis en train de dire que le CH doit tout faire pour aller le chercher? Pas forcément, non. Cela dépend de la façon dont le Canadien évalue le jeune et son potentiel.

Mais si Kent Hughes, Jeff Gorton et les recruteurs du club voient en Poitras un potentiel top-6… il faudra y penser sérieusement.

Évidemment, Boston pourrait aussi refuser d’envoyer Poitras dans sa propre division. La haute direction du Canadien, malgré ses liens avec la ville de Boston, pourrait aussi ne pas avoir envie d’aider les Rangers Bruins.

Mais il faut aussi comprendre qu’à part Lindholm, Monahan est la meilleure option disponible. Si les Bruins veulent profiter de leur fenêtre d’opportunité, peut-être que Monahan, dont le nom circule beaucoup ces temps-ci, est l’option la plus logique.

Après tout, Lindholm a un cap hit de 4.85 M$. Même en retenant du salaire, qui ont un espace projeté sous le plafond d’à peine plus de 60 000$, pourraient avoir de la misère à l’acquérir.

Quant au Canadien, le fait d’aller chercher Poitras, de garder potentiellement 50 % du salaire de 1.985 M$ de Monahan et (on pousse, là) de prendre un gars en fin de contrat pourrait grandement aider les Bruins.

Évidemment, nous n’en sommes pas là, mais on jase…

Le Canadien pourrait donc avoir Nick Suzuki, Kirby Dach, Alex Newhook, Owen Beck et Matthew Poitras parmi ses options au centre pour le futur à moyen terme. Et personnellement, j’adore voir un centre jouer à l’aile, là où le CH manque de talent, selon le Snake.

Imaginez Owen Beck et Matthew Poitras se battre pour leur place au soleil. Cela ne ferait pas sortir le meilleur d’eux?

En rafale

– Dur coup.

– Les Canucks prolongent le contrat de leur DG.

– Bougera-t-il?

– Eh ben.

– Qui va le repêcher, lui?

PLUS DE NOUVELLES