Le fils aîné de Martin St-Louis, Ryan, domine présentement dans la USHL

Martin St-Louis a connu toute une carrière, et ça, tout le monde le sait et le reconnaît.

Ce n’est pas pour rien qu’il est désormais un membre du Temple de la renommée.

Le plus incroyable dans l’histoire de St-Louis, c’est qu’il n’a jamais été repêché par une équipe de la Ligue nationale de hockey.

Lorsqu’il a disputé son premier match dans la LNH à 23 ans avec les Flames de Calgary le 9 octobre 1998, personne ne s’attendait à le voir jouer 1134 matchs dans la LNH en plus d’amasser 1033 points (391 buts et 642 passes).

Bref, St-Louis a vraiment connu un parcours atypique de joueur, et il en connaît présentement un autre atypique en tant qu’entraîneur-chef.

Tout cela doit vraiment être inspirant pour les enfants de Martin St-Louis, surtout vu qu’ils jouent au hockey.

Ça l’est d’autant plus pour le fils aîné de Martin, Ryan St-Louis, qui n’a toujours pas été repêché lui non plus à 19 ans.

Cependant, cette année pourrait être la bonne étant donné qu’en ce jeune début de saison, Ryan St-Louis domine dans la USHL, une ligue inférieure à la NCAA.

En effet, le fils de Martin connaît un solide début de saison avec les Fighting Saints de Dubuque dans la USHL, équipe dans laquelle joue également le défenseur de 17 ans Lucas St-Louis, son frère.

Pour revenir à Ryan St-Louis, il compte quatre buts et sept passes pour un total de 11 points en sept matchs.

St-Louis rebondit donc très bien pour l’instant comparé à sa saison 2021-2022 difficile dans la NCAA avec l’Université de Northeastern.

Il n’avait obtenu qu’un but et une passe en 38 matchs.

La USHL est une plus petite ligue que la NCAA certes, mais il est tout de même bon pour Ryan d’amasser des points après une saison difficile.

Donc, pour l’instant, ça va bien pour le jeune de 19 ans qui joue à l’aile comme le faisait son père.

Il est cependant déjà plus grand que son père à 5 pieds et 10 pouces et 170 livres.

Le but de Ryan serait de retourner jouer pour l’Université de Northeastern la saison prochaine, là où les fils de Kent Hughes, Jack et Riley, évoluent présentement.

Est-ce que Ryan pourrait suivre les traces de son père en termes de parcours atypique?

On ne sait jamais.

En Rafale

– Mauvaise performance des Raptors.

– C’est vraiment génial de le voir performer ainsi.

– Devan Dubnyk avait porté les couleurs du club-école du CH.

– Carter Hart connaît tout un début de saison.

– Ça va bien pour Perron à Detroit.

PLUS DE NOUVELLES