Le départ de Jordie Benn pourrait faire mal au Canadien pour une raison précise

Marc Bergevin n’a pas hésité à ramener trois joueurs de profondeur qu’il avait acquis peu avant le deadline : Christian Folin (un an – 800 000 $), Nate Thompson (un an – 1 000 000 $) et Jordan Weal (deux ans – 1 400 000 $ par saison).

Il a déjà indiqué qu’Antti Niemi ne sera pas de retour l’an prochain.

Bref, il ne reste que quelques dossiers contractuels (à l’interne) sur la table du DG présentement.

Joel Armia, RFA, 1,85 million $ (dernière saison)
Artturi Lehkonen, RFA, 839 166 $ (dernière saison)
Charles Hudon, RFA, 650 000 $ (dernière saison)
Brett Kulak, RFA, 900 000 $ (dernière saison)
Mike Reilly, RFA, 725 000 $ (dernière saison)

Et Jordie Benn, UFA, 1,1 million $ (dernière saison).

Jordie Benn a possiblement connu sa meilleure saison en carrière en 2018-19. Plus haut total de buts (5), plus haut total de mentions d’aide (17), plus haut total de points (22) et différentiel de plus-15!

Tout ça en patchant des trous un peu partout et en disputant la dernière année de son contrat.

Benn a disputé 81 des 82 matchs du Tricolore en 2018-19.

Justin Blades a étudié les statistiques de Benn et il en est venu à la conclusion que Jordie Benn avait été très important en infériorité numérique…

Et qu’il avait aussi été à son meilleur aux côtés de Brett Kulak sur la troisième paire.

Les deux défenseurs se retrouvent toujours sans contrat en vue de la saison prochaine ce matin. Kulak est aussi un excellent défenseur de troisième paire capable de jouer sur le top quatre au besoin.

Bref, oui, le Canadien se doit d’être à la recherche d’un excellent défenseur gaucher pour évoluer sur le top quatre, mais il doit aussi considérer sérieusement l’option de ramener Kulak et Benn sur la troisième paire.

Christian Folin comme septième défenseur, je n’ai aucun problème avec ça. #ByeByeReilly?

Puisque Josh Brook et Cale Fleury ne seront pas prêts en octobre et que Romanov ne quittera pas la Russie avant au moins un an, un trio Kulak – Benn – Folin pourrait faire la job pour compléter la brigade défensive montréalaise.

Non, ce n’est pas Brett Kulak ou Jordie Benn qui va métamorphoser le CH… Mais leur présence dans l’alignement – s’ils sont bien utilisés – pourrait permettre à la brigade défensive de répéter certains de ses « exploits » de la saison dernière.

La grande question maintenant : Combien vaut Jordie Benn?

En septembre, plusieurs experts le voyaient sous d’autres cieux ou au ballottage. Quelque mois plus tard, on doit avouer qu’il avait pleinement sa place dans l’alignement.

Benn souhaite rester à Montréal, mais son agent a déjà mentionné que son client était sous-payé.

Est-ce que donner un peu plus de deux millions $ à Jordie Benn serait une erreur?

Quand on sait que Karl Alzner en touche presque cinq par saison à Laval, force est d’admettre que non. Surtout si le contrat est de courte durée…

Et surtout que le CH a encore beaucoup d’espace de disponible sous le plafond salarial.

Au final, c’est Benn qui a le gros bout du bâton. Mais le voir quitter pourrait faire mal à l’équipe, même s’il n’est qu’un défenseur de troisième paire. L’infériorité numérique du CH a été excellent la saison dernière (13e rang dans la LNH), il ne faudrait pas s’affaiblir à ce niveau-là.

Par contre, ça va prendre plus que le retour de Jordie Benn pour aspirer aux grands honneurs et viser plus loin que les séries.

À noter que Benn célébrera son 32e anniversaire de naissance en juillet prochain.

PLUS DE NOUVELLES