Le Canadien venge la défaite de lundi et survit face aux Oilers

Volontaire ou pas, Alex Chiasson a blessé Carey Price, lundi soir.

Le Québécois a donc dû répondre au code d’honneur de la LNH dans un combat avec Corey Perry dès le tout début de la rencontre. Voilà qui a mis le ton pour une fin de soirée plus enlevante que la dernière.

C’était accidentel selon plusieurs, mais les joueurs n’ont pas apprécié.

La première période est disputée avec énergie et Jesperi Kotkaniemi s’implique physiquement. Il envoie valser Josh Archibald au mauvais banc.


Jonathan Drouin, lui, connaît un mauvais début de match et refuse d’être frappé.

On semble s’enligner vers le premier entracte sans but… Mais envoyer des joueurs devant le filet finit pas payer. Artturi Lehkonen y va d’un superbe tir du revers pour offrir les devants au Canadien dans les 30 dernières secondes de la période. Belle passe de KK sur le jeu.

Une période très, très physique.

Lors de la période médiane, c’est en début d’engagement que ça se passe. Connor McDavid endort tout le monde, s’échappe et bat Jake Allen pour créer l’égalité.

Les Oilers n’ont même pas le temps de finir de célébrer que Josh Anderson y va d’une montée de tank pour redonner l’avance au Tricolore. 11 secondes seulement, de retour en bonne position. 2-1 après 40 minutes.


En troisième période, Artturi Lehkonen poursuit son excellent match en bloquant un tir clé en désavantage numérique. Il était partout sur la patinoire, ce soir, autant offensivement que défensivement. Le Canadien résiste.

Alexander Romanov obtient une place sur l’avantage numérique, même si Dominique Ducharme mentionnait ce matin qu’il ne croyait pas qu’il s’agissait d’une bonne idée.

Quelques instants plus tard, Tyler Toffoli inscrit son 22e but de la saison pour offrir un peu d’air à son équipe. Belle erreur des Oilers qui profite aux visiteurs.

La cerise sur le sundae? Josh Anderson inscrit son deuxième but du match (17e de la saison) et le Canadien mène 4 à 1. Franchement l’un des meilleurs matchs de la saison pour la Sainte-Flanelle.

Malgré tout, les Oilers donnent chaud au Canadien. Suite à une pénalité de 4 minutes de Jonathan Drouin en toute fin de rencontre, les Oilers inscrivent deux buts sans riposte pour faire 4 à 3.

Montréal résiste, malgré la frousse. Une vengeance pour la défaite de lundi soir, et surtout deux points très importants.

Le Canadien s’envole maintenant vers Calgary pour y affronter les Flames vendredi et samedi.

PLUS DE NOUVELLES