Le Canadien peut-il vraiment espérer revoir Joel Armia l’an prochain?

Avant le début des séries éliminatoires, je vous avoue que je ne voyais pas vraiment l’utilité d’offrir un nouveau pacte à Joel Armia après la fin du parcours du Canadien. Le Finlandais a démontré plusieurs flashs depuis son arrivée à Montréal, mais il n’avait jamais réussi à prendre un rythme de croisière.

Il pouvait ressembler à un vrai top-6 un jour avant d’être complètement invisible le lendemain.

Or, pendant les séries, on a vu Armia prendre ses aises en compagnie d’Eric Staal et de Corey Perry. Les trois attaquants ont passé beaucoup de temps en zone adverse en faisant bouger la rondelle sans arrêt, ce qui avait pour effet d’épuiser les défenseurs adverses et de créer plusieurs belles chances de marquer.

Bref, durant ce beau parcours de la Sainte-Flanelle, j’ai vraiment appris à apprécier l’apport d’un gars comme Armia.

Le problème, c’est que je ne suis (vraiment) pas le seul. Les autres équipes l’ont remarqué, elles aussi.

Dans sa chronique 31 Thoughts, Elliotte Friedman glisse un petit mot sur le Finlandais, affirmant qu’il devrait générer beaucoup d’intérêt sur le marché (un peu comme Zach Hyman, Blake Coleman et Barclay Goodrow, selon Friedman).

L’insider affirme que les équipes seront à la recherche de ces joueurs qui sont capables de jouer du hockey physique tout en étant en mesure de compléter un trio avec des joueurs de premier plan.

Eric Staal n’est plus un joueur de premier plan, mais vous comprenez ce qu’il veut dire.

En gros, il faut s’attendre à ce qu’Armia fasse sauter la (petite) banque. C’est extrêmement difficile de prédire à quoi les ententes signées cet été ressembleront. Mais si on considère que le Finlandais a touché 2,4 millions $ cette saison, il est presque assuré qu’il touchera une augmentation salariale.

Le Canadien a-t-il des chances de le revoir dans son vestiaire l’an prochain, donc? J’ai envie de dire que oui, mais ce sera assez difficile. Si l’organisation ne ramène pas Phillip Danault, les chances augmenteraient toutefois considérablement. Pas qu’ils ont le même profil, mais il y aurait de l’argent à dépenser.

Corey Perry reviendra, j’en suis convaincu. Je crois aussi que Danault sera de retour. Pour les autres agents libres sans restriction, j’en doute. Quand on sait qu’il y a un joueur qui quittera pour Seattle (avec son salaire qui le suivra dans l’avion), on voit que même si le CH aura un peu moins d’argent à dépenser que les autres équipes l’an prochain, il devrait y avoir un peu de place.

Est-ce que Marc Bergevin sera prêt à offrir 3 millions $ par année à Armia? Si les enchères sont hautes, pourrait-il devoir hausser la mise à 3,5 millions $? 4 millions $? Selon moi, ça ne dépassera pas ce dernier chiffre.

Il faut aussi considérer le joueur. Est-ce que le Finlandais est satisfait de son rôle à Montréal? Pourrait-il quitter pour aller rejoindre une équipe qui lui offrirait un rôle plus important? Ce sont des choses qui pèsent dans la balance.

Je suis sûr que le CH aimerait retrouver Armia l’an prochain si le salaire est bon. La question est de savoir si ça se fera. Selon moi, il est plus probable de revoir Perry et Danault, mais Armia pourrait également revenir.

C’est assurément un dossier à surveiller, probablement celui autour duquel il y a le plus d’incertitude chez le CH en vue de la saison 2021-22.

PLUS DE NOUVELLES