Le Canadien n’était pas seul dans le derby Eric Staal

Marc Bergevin a réalisé un (autre) bon coup, vendredi, en faisant l’acquisition d’Eric Staal des Sabres de Buffalo en retour de choix de troisième et cinquième ronde au repêchage. Le directeur général du Canadien a trouvé le moyen de stabiliser sa ligne de centre en ajoutant un vétéran qui a encore du bon hockey en lui et qui a remporté une Coupe Stanley, en 2006, avec les Hurricanes de la Caroline.

Le CH n’était pas seul dans le derby Staal. Bergevin l’a lui-même mentionné aux membres des médias samedi avant-midi. L’identité de ces équipes n’a évidemment pas été dévoilée, mais on comprend que le Canadien était loin d’être les seuls acheteurs.

Le DG a également été questionné au sujet de l’impact de la réduction de la période d’isolement obligatoire pour les joueurs passant des États-Unis au Canada. Cette dernière passe de 14 à sept jours. Bergevin a mentionné que l’ancienne réglementation était effectivement un problème et que le changement a bel et bien favorisé la conclusion du pacte. Il a dû être patient pour y arriver à une entente.

Cette dernière information nous permet de nous demander si les deux autres équipes qui s’intéressaient à Staal sont également établies au Canada. Si non, qu’est-ce qui aurait bien pu les empêcher de bouger? Ce n’est pas comme si le prix payé était exorbitant. Peut-être que l’athlète avait tout simplement une préférence pour Montréal (on ne sait jamais quand un crave de poutine peut frapper).

Le nouveau venu fera son arrivée à Montréal aujourd’hui (samedi) et amorcera immédiatement sa période d’isolement obligatoire. Il sera donc éligible au jeu à compter de samedi prochain. Il pourrait toutefois devoir attendre plus longtemps, question de s’acclimater à sa nouvelle ambiance de travail.

PLUS DE NOUVELLES