Le Canadien ne possède plus (pour l’instant) son choix de 1er tour aux yeux de la LNH

La majorité des partisans applaudissent le travail de Marc Bergevin ce weekend

Ce qui ne les empêche pas de décrier le fait que l’organisation a encore une fois échangé l’un de ses récents choix de première ronde.

On peut applaudir le travail en réaction/adaptation de Marc Bergevin au cours des derniers jours… tout en affirmant que le repêchage et le développement des jeunes espoirs de l’organisation n’a pas été adéquat depuis l’arrivée de Marc Bergevin.

Certains partisans se disent que le DG du Canadien aurait dû tout mettre en œuvre afin d’aller chercher un jeune joueur vedette plutôt qu’un gars comme Christian Dvorak. Leur souhait ultime? Voir Marc Bergevin déposer une offre hostile à Elias Pettersson ou Brady Tkachuk, genre…

Il faut avouer qu’un tel move aurait probablement été égalé par les Canucks ou les Sénateurs, et que le Canadien se serait fait un nouvel ennemi revanchard dans le futur.

Mais surtout, il faut comprendre qu’un tel move est désormais impossible maintenant. First, le Canadien n’a plus beaucoup d’espace sous le plafond salarial

Et second (surtout), il ne possède plus son choix de première ronde aux yeux de la LNH.

(Crédit: CapFriendly.com)

En échangeant le meilleur des choix de premier tour qu’il possède aux Coyotes (ou le pire si l’un des deux se retrouve parmi les dix premiers en juin prochain), le Canadien ne peut plus déposer d’offre hostile cette année. Pourquoi? Car il ne peut plus offrir son choix de premier tour, une condition sine qua non afin de pouvoir déposer une offre hostile.

Or, Marc Bergevin devra attendre à l’été prochain avant de pouvoir transiger le choix de premier tour qu’il lui restera lorsque les conditions en lien avec sa plus récente transactions seront remplies. Selon les informations recueillies par Arpon Basu, il ne pourra pas envoyer son choix de premier tour restant à la date limite des transactions.

Il serait surprenant de voir le Canadien ne pas se garder un choix de première ronde alors que le repêchage amateur devrait avoir lieu à Montréal, mais bon…

À noter que Bergevin pourra théoriquement déposer une offre hostile l’an prochain, alors que les choix de 2023 seraient utilisés pour les compensations. L’année suivante, il ne le pourra pas avec n’importe quel salaire, puisque son choix de deuxième tour a été envoyé aux Coyotes.

Il lui sera théoriquement possible d’utiliser tous les autres choix (de toutes les années qui s’en viennent) qu’il possède s’il souhaite vraiment améliorer (considérablement) son équipe au prochain deadline.

En rafale

– À ne pas manquer cet après-midi.

– Shawn Simpson n’est pas un fan des récents moves de Marc Bergevin, lui.

– Joël Bouchard sera l’invité de Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre pour le retour de La Poche Bleue.

– Marcus Sorensen retourne en Suède. [NTR]

– Quelle année de fou pour le jeune gardien de but canadien.

PLUS DE NOUVELLES