Le Canadien fait l’acquisition d’Erik Gustafsson

Le Canadien est allé chercher de la profondeur défensive avec l’ajout de Jon Merrill, mais nous attendions toujours l’arrivée d’un défenseur offensif à Montréal.

Enfin, voilà le vrai défenseur offensif/mobile du Canadien : Erik Gustafsson. Et c’en est un vrai… Un peu unidimensionnel.

Le Canadien n’a payé qu’un choix de 7e tour en 2022 et les Flyers retiennent 50% de son salaire. On ne le voulait vraiment plus… Ils le paient 1.5 millions de dollars jusqu’à la fin de la saison pour qu’il joue à Montréal. 

On parle d’un défenseur gaucher… Mais qui évolue à droite. Notons qu’il a inscrit 60 points (17 buts) en 79 matchs avec les Blackhawks en 2018-2019, terminant toutefois la saison avec un différentiel de -6. Depuis, c’est un peu moins glorieux. Il ne compte que 10 points en 24 matchs avec les Flyers cette saison. Pas mauvais, mais pas un pace de 60 points.

Défensivement, rien pour écrire à sa mère. Même qu’il était tout simplement une faille de la brigade défensive des Hawks, alors qu’il produisait énormément. Ses flashs offensifs vous allumeront, ses »prouesses » défensives un peu moins. Gustafsson n’a pas joué en avril, sous les ordres d’Alain Vigneault. Et les Flyers ont la pire défensive de la ligue, imaginez.

Il suivra une quarantaine stricte de 7 jours avant de se joindre au Canadien. À ce moment-là, Dominique Ducharme aura pas mal de choix.

Voici la brigade défensive du CH, en santé.

Chiarot-Weber
Edmundson-Petry
Merrill-Gustafsson
Kulak-Romanov

Romanov paiera-t-il? Ça se peut très bien, si l’on se fie aux tendances. Heureusement, l’ajout de Gustafsson amène une facette complètement différente qui n’était pas offerte par un défenseur autre que Jeff Petry. Tout dépendra des responsabilités que le Suédois est en mesure de prendre, et si ses frasques dans sa zone le sortiront de l’alignement.

Pour l’instant, modérez vos attentes. On parle d’un défenseur de profondeur qui ne coûtait vraiment, vraiment pas cher.

Un autre gaucher, mais qui joue uniquement à droite. Seulement quatre droitiers dans l’organisation, ça demeure ironique.

Marc Bergevin a donc terminé son magasinage – après avoir bluffé qu’il ne bougerait pas. Il aura acquis un centre et deux défenseurs, sans mettre de main sur ailier pour remplacer Gallagher. Caufield est-il la solution? On l’essaiera, vraisemblablement. 

PLUS DE NOUVELLES