Le Canada > Le Canadien

Le Canadien Canada a marqué l’histoire hier soir en l’emportant en sol albertain face au Mexique. Le meilleur spectacle sportif, il n’était pas à 19h00 hier soir, mais bien à 21h00. #Canadiens #Canada

Les joueurs canadiens ont eu raison des Mexicains dans le froid polaire d’Edmonton par la marque de 2 à 1. Si vous n’avez pas regardé la rencontre, je vous invite à au moins visionner les faits saillants de celle-ci.

Le Canada n’avait pas battu le Mexique depuis 21 ans. Il l’a fait hier soir.

Il n’avait pas trôné au sommet de la CONCACAF depuis 1993 (une année fétiche pour Montréal). Il le fait depuis hier soir.

Pendant que le Canadien ne va nulle part et qu’il occupe les bas fonds du classement de la LNH, l’équipe nationale canadienne de soccer écrit petit à petit l’histoire, elle.

À quoi ça sert, ce classement et ce tournoi (pour les non-initiés)?

Les différentes ligues prennent toutes des pauses dites internationales en même temps – à des intervalles préétablis – pour que les équipes nationales s’affrontent dans de longs tournois délimités de manière géographique. Au final, trois équipes de la CONCACAF (Amérique du Nord et Amérique centrale) – les meilleures au classement à la fin de ce tournoi – se verront remettre un laissez-passer pour la Coupe du monde (novembre et décembre 2022 au Qatar).

Présentement, on peut dire que le Canada est en bonne posture pour participer à la plus grande compétition de soccer sur la planète.

(Crédit: Google)

Le Canada, qui n’a toujours pas perdu une seule rencontre en huit matchs, a encore six parties à disputer avant de pouvoir confirmer sa place, mais ça sent bon. Très bon, même.

27 janvier @ Honduras
30 janvier vs États-Unis
2 février @ Salvador
24 mars @ Costa Rica
27 mars vs Jamaïque
30 mars @ Panama

Ce dernier match face au Panama pourrait être déterminant pour la participation du Canada à la Coupe du monde.

Tout ce que John Herdman, l’entraîneur canadien, touche se transforme en réussite. On dirait presque que le gars fait du vaudou…

Il décide de laisser Jonathan David sur le banc et de le remplacer par l’autrefois énigmatique Cyle Larin : Larin inscrit les deux buts du Canada face au Mexique.

Il décide de miser sur Milan Borjan, Atiba Hutchinson et Alistair Johnston : ces trois gars-là sont de grands responsables de la victoire canadienne.

Il décide de jouer un système X plutôt que Y : le système X lui procure la victoire.

Herdman a gagné partout où il est passé, autant chez les hommes que chez les femmes. Jusqu’où pourra-t-il mener le Canada?

Prolongation

– Cyle Larin est actuellement le deuxième meilleur buteur de la planète dans ces qualifications pour la Coupe du monde. Seul Harry Kane (Angleterre) a plus de buts que Larin actuellement…

– Ce deuxième but de Larin restera gravé dans ma mémoire pendant un long moment. Et que dire de la célébration toute canadienne de Sam Adekubge?

– Après la rencontre, Milan Borjan est allé boire la bière d’un partisan.

– La fierté de représenter le drapeau canadien est visible dans cette vidéo. Il n’y a pas si longtemps, le soccer canadien faisait rire de lui à l’international…

– La fierté d’être canadien, vous dites?

– La stratégie canadienne de jouer dans le dur froid canadien a bel et bien dérangé les joueurs mexicains.

– La blague du jour (suite à la frustration mexicaine après la rencontre).

– Les Mexicains ont donné des sueurs froides (c’est le cas de le dire) aux Canadiens et à leurs partisans en fin de rencontre. Une chance que Borjan veillait au grain…

– Il y a tellement de belles histoires chez le Canada : Borjan, Johnston, Davies, Buchanan… tu veux de l’effort, de la loyauté, de l’émotion et de la détermination? Le Canada t’en donne à la pelletée actuellement!

– À ceux et celles qui prétendent qu’il y a plein de fakage au soccer et que le hockey, c’est « pur » :

By the way, il vous reste encore du temps pour embarquer dans le bandwagon canadien… même si visiblement, les gens sont peu nombreux à ne pas avoir pris le train encore.

PLUS DE NOUVELLES