Le 32e rang du Canadien résume « à merveille » la saison de misère de l’équipe

Il s’en est passé des choses hier soir dans l’organisation du Canadien.

Le Tricolore a tout d’abord vaincu les Rangers au Madison Square Garden, évitant ainsi de subir une 10e défaite consécutive, soit deux de moins que le record de l’équipe inscrit en 1926. Le Canadien a le don de gagner quand on ne l’attend (et ne l’espère) plus.

Jeff Petry, qui ne produisait pas et qui jouait comme de la ma*de quand le Canadien avait besoin de lui plus tôt cette saison, s’est récemment mis à jouer comme l’excellent défenseur qu’il était au cours des dernières saisons. Hier soir, il a inscrit deux buts (sur des tirs extrêmement précis), récoltant ainsi la première étoile de la rencontre.

Heureusement, cette victoire – qui aurait pu coûter le 32e et dernier rang au classement général au Canadien – n’aura eu aucune incidence négative au final. Pourquoi? Parce qu’André Tourigny et les Coyotes ont remporté une deuxième partie en autant de soirs un peu plus tard hier, sécurisant ainsi leur 31e rang.

(Crédit: NHL.com)

Le Canadien est donc maintenant assuré de terminer au 32e et dernier rang de la ligue. Il s’agit de la première fois depuis la saison 1939-40 que l’on voit le Canadien terminer dernier

Mais aussi de l’une des très rares fois dans l’histoire de la LNH qu’un club qui a atteint la finale de la Coupe Stanley finit bon dernier moins d’un an plus tard.

Ah oui… le CH est également le premier à terminer 32e (puisqu’il n’y avait pas 32 équipes avant). Quand on vous dit que la saison 2021-22 a été misérable…

Le 32e rang signifie en gros que le CH parlera assurément parmi les trois premiers lors du repêchage amateur (à Montréal en juillet); tout dépendra de la loterie du 10 mai prochain…

Qu’il a environ une chance sur quatre d’obtenir le premier choix overall

Une chance sur quatre de parler en deuxième…

Et une chance sur deux de repêcher au troisième rang, comme ce fût le cas lors des sélections de Jesperi Kotkaniemi et Alex Galchenyuk.

À noter que le Canadien obtiendra assurément le premier choix lors de chacune des rondes 2 à 7 (s’il ne procède à aucune transaction).

Qu’est-ce que je retiens de cette première victoire en dix matchs des Montréalais?

1. Jeff Petry a été le défenseur le plus utilisé, autant à forces égales qu’en avantage numérique (et au total). Il a clairement retrouvé sa game, si vous me permettez l’expression.

Petry a récolté 6 points lors de ses 4 derniers matchs, et 8 lors de ses 6 derniers.

Depuis l’arrivée de Martin St-Louis, il a obtenu pas moins de 20 points en 29 rencontres… lui qui n’en avait récolté que 6 lors de ses 38 premiers matchs (sous Dominique Ducharme).

Espérons que ça fera augmenter sa valeur (qui était négative il y a quelques semaines à peine, rappelons-le).

Pourrait-il – tel que l’a suggéré Philippe Boucher hier – être de retour à Montréal en 2022-23 finalement? We’ll see.

2. Une victoire, ça fait du bien au moral des troupes (autant les joueurs que le coach). Même si Martin St-Louis a reconnu que son équipe n’avait pas si bien joué que ça et que les Rangers avaient de reposer leurs trois meilleurs attaquants, leurs deux meilleurs défenseurs et leur gardien de but #1 : Artemi Panarin, Mika Zibanejad, Chris Kreider, Adam Fox, Jacob Trouba et Igor Shesterkin.


3. Ryan Poehling a inscrit un but et dirigé six lancers au filet de Georgiev. Lui, il est vraiment capable du meilleur comme du pire. Hâte de voir s’il fera partie de la solution en 2022-23…

4. Brendan Gallagher a été blanchi de la feuille de pointage. Gallagher (reprogrammé en une version 2.0) n’a pas trouvé le fond du filet lors de ses 11 derniers matchs…

Hier, Gallagher a été le deuxième attaquant le moins utilisé chez le Canadien.

5. On n’a pas vu beaucoup Alexis Lafrenière hier soir. Julien Gauthier, qui s’est permis de chialer sur sa faible utilisation hier matin, a beaucoup plus fait sentir sa présence.

6. Le but que le Canadien a accordé alors qu’il était en avantage numérique en fin de troisième aurait pu faire mal à l’équipe…

7. Le Canadien n’a pas su profiter de ses deux avantages numériques (en plus, je le rappelle, d’avoir accordé un but dans de telles circonstances).

8. Nick Suzuki (22 ans) a récolté une mention d’aide… soit son 60e point de la saison. Dans une saison de misère à Montréal, la production offensive de Suzuki se veut un beau rayon de soleil.


9. Michael Pezzetta a récolté une passe et Mike Hoffman, un but. Christian Dvorak a quant à lui récolté deux mentions d’aide. Dvorak a 5 points lors de ses 4 dernières rencontres et il joue quand même du bon hockey (à titre de troisième centre éventuel?) depuis son retour au jeu.

Pendant ce temps, Cole Caufield, Jake Evans et Rem Pitlick ont été blanchis de la feuille de pointage, eux.

10. Tous les défenseurs montréalais ont connu un bon match dans l’ensemble. Outre les deux buts de Petry, on peut noter la mention d’aide d’Edmundson, celle de Lagesson et le plus-2 de Harris. Il y a peut-être juste David Savard (des zéros partout) qui a eu plus de difficultés hier soir…

11. Samuel Montembeault a bloqué 24 des 27 lancers dirigés vers lui, signant ainsi sa 8e victoire de la saison. S’il joue au moins cinq minutes demain soir, Montembeault aura été le gardien de but le plus utilisé chez le Canadien en 2021-22.

12. Le Canadien a désormais accordé 317 buts cette saison, soit un record de concession… et un record pour toute équipe de la LNH depuis le lock-out de 2005-06.

13. L’hommage à Guy Lafleur livré par les Rangers – pour qui il a joué à son retour dans la LNH – aura été de courte durée (moins d’une minute) et elle aura manqué de saveur (deux images?). Dommage.

Jeudi chez le Canadien

Le CH est rentré à Montréal en début de nuit hier. L’avion de l’équipe est atterrie à Dorval vers 01h00 du matin.

Conséquence : Martin St-Louis a donné congé à tout le monde aujourd’hui.

L’équipe disputera son dernier match de la saison demain soir au Centre Bell (face à Ben Chiarot, Jonathan Huberdeau et les puissants Panthers).

Est-ce que Carey Price sera en mesure de jouer ce match-là? Puisqu’il ne s’est pas entraîné depuis près d’une semaine, j’en doute.

Selon RDS, on devrait avoir des nouvelles de Carey Price (et de son rendez-vous d’hier soir chez son orthopédiste new-yorkais) à quelque part aujourd’hui.

Mais Marc-André Perreault, lui, soutient que ça ira à demain en raison du congé chez le CH.

Pas mal sûr que ça ira à demain…

Bref, on est encore dans le néant avec le #31… autant pour la joute de demain que pour la saison prochaine. On commence à être habitué…

PLUS DE NOUVELLES