LCDH: Deux Québécois pourraient être dans la mire du CH au repêchage

Comment débuter ce petit texte matinal sans glisser un mot sur LA nouvelle de la semaine dans le hockey professionnel et plus particulièrement dans l’environnement du CH : Le Canadien a remporté la loterie du repêchage et sélectionnera donc au tout premier rang le 7 juillet prochain à Montréal. C’est assez incroyable à quel point le hasard fait bien les choses : Un club qui repêche au 1er rang dans son propre aréna, c’est très rare! La dernière fois que ça s’était produit, les Maple Leafs de Toronto avaient repêché Wendell Clark en 1985. Le plus fou dans l’histoire, c’est que l’organisation montréalaise devait à l’origine héberger le repêchage en 2021 et non en 2022 et à cause de la pandémie, on connaît la suite.

Après une saison de misère (et c’est un euphémisme!), le CH et ses partisans ont donc reçu le meilleur baume qu’ils pouvaient avoir sur leurs plaies : L’ajout du meilleur espoir à l’encan 2022. Mais qui est le meilleur espoir!? La question semble polariser beaucoup sur les réseaux sociaux depuis quelques temps, mais de mon côté, je n’ai absolument aucun doute que c’est Shane Wright à l’heure d’écrire ces lignes. Est-ce que Wright sera le meilleur joueur de sa cuvée dans 5 ans? Peut-être pas.

Mais son plancher est tellement haut que le risque de le sélectionner au 1er rang est pratiquement nul. Et il deviendra un excellent joueur de centre complet dans la LNH, ça c’est pratiquement certain. Premier ou deuxième centre? Je crois fermement en la première option. Mais seul l’avenir nous dictera la réponse et de toute façon, est-ce que Shane Wright sera réellement le choix de Kent Hughes et Jeff Gorton dans quelques mois? Je pense que oui, mais c’est impossible d’en avoir la certitude.

Bon, on passe aux questions!

Shane Wright a produit à un rythme de 1,13 point par match à 15 ans et de 1,49 point par match à 17 ans. Personnellement, je trouve que c’est une progression tout de même intéressante surtout que, outre les statistiques, c’est évident qu’il y a eu une bonne progression dans son jeu d’ensemble comme par exemple son jeu en zone défensive. Plusieurs joueurs junior ont été grandement affectés dans leur développement par l’arrêt des activités à cause de la pandémie et Wright n’a clairement pas été épargné puisque la OHL est la ligue qui a été la plus pénalisée par la COVID. Après une saison complète sans jouer, c’est évident que Wright allait prendre un certain temps avant de se dérouiller complètement et de se remettre en marche d’un point de vue statistique. Wright a d’ailleurs mieux produit en deuxième moitié de saison.

Personnellement, je regarde le « big picture », le pedigree complet de Wright depuis qu’il a 15 ans et je suis aucunement inquiet pour lui pour la suite des choses. Je pense qu’il deviendra un excellent 1er centre dans la LNH et dans le pire de cas, un bon 2e. Voici les grandes lignes à se souvenir:

– À 15 ans, il obtient le statut de joueur exceptionnel dans la OHL. C’est seulement le 10e joueur de l’histoire à recevoir ce statut au sein de la CHL (LHJMQ/OHL/WHL)

– Toujours à 15 ans, il dispute sa saison recrue dans la OHL où il récolte 39 buts et 27 passes pour 66 points en 58 rencontres

– La saison suivante dans la OHL est annulée à cause de la COVID-19 ce qui lui fera disputer moins de hockey. Il dispute tout de même 5 rencontres au tournoi U-18 où il produit 9 buts (!!) et 5 passes pour 14 points. Vous avez bien lu. 9 buts en 5 rencontres alors qu’il est l’un des plus jeunes joueurs du tournoi!

– Sa saison pré-repêchage commence, il est un peu rouillé vu les circonstances et prend un moment à produire offensivement à la hauteur des attentes. La rouille se dissipe peu à peu et il complète sa saison avec 94 points en 63 matchs. Ce qui est excellent. Sans parler du fait qu’il est hyper-fiable défensivement, que c’est un leader incontesté et que c’est un jeune homme très mature pour son âge. Des qualités importantes quand tu veux évoluer dans un marché comme Montréal!

Tout ça pour dire que sa progression ne m’inquiète nullement et qu’il a toujours fait ce qu’il devait faire pour passer au prochain niveau. Certaines personnes n’ont pas été impressionnées par son jeu au Championnat Mondial Junior mais il faut comprendre que Shane Wright est un joueur efficace qui va toujours prioriser le bon jeu au beau jeu. Loin d’être le plus spectaculaire, il attire moins l’œil, mais personnellement, je préfère qu’il soit efficace en situation de match que de le voir remporter le concours d’habiletés au match des étoiles!

Honnêtement, je crois qu’il est un peu tôt pour commencer à parler d’acquérir l’ailier parfait pour jouer aux côtés de Wright. On ne sait toujours pas si la décision au terme du camp d’entraînement sera de le conserver à Montréal ou de le renvoyer dans la OHL pour une autre saison même si la première option est nettement plus probable. Malgré l’ajout du jeune centre, le Canadien sera toujours en mode « reconstruction » donc ce ne sera pas vraiment le moment de sortir les sous pour aller chercher l’attaquant parfait. Comme je crois que Cole Caufield et Josh Anderson seront les ailiers de Nick Suzuki, je verrais d’un bon oeil que Shane Wright soit entouré par Jonathan Drouin et Brendan Gallagher.

On peut dire ce que l’on veut sur Drouin, il demeure l’un des ailiers les plus talentueux du CH et ça demeure important de donner que Wright puisse compter sur un autre joueur de talent sur son trio. Brendan Gallagher pourrait venir compléter ce trio à merveille, lui qui se défonce à chaque présence et représenterait un beau modèle à suivre pour Wright quant à l’intensité à avoir sur une patinoire.

Non, ce n’est pas optimal et ça prendra éventuellement des meilleurs compagnons de trios à Wright pour qu’il puisse pleinement s’épanouir dans la LNH, mais dans le contexte qu’est l’équipe actuellement, ce serait un bon début. Quand les contrats de Drouin, Byron et Hoffman seront terminés (ou échangés, ou rachetés!), il y aura davantage d’espace pour pouvoir acquérir un ailier qui sera un bon « fit » avec Wright!

On ne connaît pas encore le rang officiel du choix de 1er tour des Flames qui appartient au CH, mais on peut tout de même spéculer, car on sait que ce sera entre 25 et 32. Il faut également considérer la possibilité que le CH décide de s’avancer en transigeant ce choix et un autre. Jeff Gorton l’a déjà fait récemment d’ailleurs lorsqu’il était à l’emploi des Rangers, lui qui avait transigé le 22e choix au total (Hendrix Lapierre) ainsi que le 72e choix au total (Jérémie Poirier) en retour du 19e choix, dans le but de repêcher le défenseur Braden Schneider. On connaît la suite, l’arrière âgé de seulement 20 ans est désormais un joueur régulier dans l’uniforme des Rangers. Ce fût donc un excellent coup de la part de Gorton, même s’il ne fait plus partie de l’organisation newyorkaise.

Mais pour le bien du contexte ici, on va prendre en considération que le CH repêchera avec son choix entre 25 et 32. On va dire le 27e, mettons.

Et ça tombe bien parce qu’il y a beaucoup d’espoirs que j’apprécie particulièrement qui sont classés dans ces environs-là.

Premièrement, le joueur de centre des Steelheads dans la OHL, Luca Del Bel Belluz. Fort d’un gabarit de 6’1 et 180 livres, l’attaquant possède de belles aptitudes offensives tout en étant déjà responsable défensivement. Il a récolté 76 points en 68 rencontres cette saison grâce à un bon tir, de bonnes mains et un bon talent de passeur. Son coup de patin devra être amélioré, mais c’est clairement quelque chose qui se travaille à un si jeune âge.

Deuxièmement, dépendamment des informations que je suis capable de recueillir auprès des individus près du dossier, c’est évident que je tenterais ma chance avec l’attaquant Russe Ivan Miroshnichenko. Il a longtemps été classé au sein du top 10, voire même du top 5, mais il a ensuite été victime de graves problèmes de santé qui l’ont tenu à l’écart du jeu depuis un moment déjà. Il pourrait devenir un véritable coup de circuit en fin de première ronde s’il peut se rétablir de sa condition médicale (ce qu’on lui souhaite évidemment), mais c’est pour cette raison que j’ai précisé en entrée de jeu que sa sélection dépendrait des nouvelles à propos de sa santé.

Troisièmement, j’aime beaucoup le petit attaquant évoluant en WHL Jagger Firkus. Son jeu est très majoritairement axé sur l’offensive et il pourrait devenir une véritable menace au prochain niveau grâce à sa vision et son tir. Son gabarit fera peur à beaucoup de recruteurs par contre, lui qui mesure 5’10, mais ne pèse que 150 livres. Est-ce que son jeu pourra bien transitionner au prochain niveau? C’est la question que l’on doit se poser. Mais le talent lui sort par les oreilles et ça pourrait être un très bon coup!

Quatrièmement, je considérerais clairement la sélection de Nathan Gaucher. Et là, juste pour être clair, je ne suis pas de ceux qui font une obsession sur le fait d’avoir des Québécois chez le CH à tou prix. Je suis le premier à être heureux si le contexte fait en sorte qu’un Québécois peut se joindre à l’organisation ou à l’équipe, mais jamais au détriment de sélectionner le meilleur joueur disponible. Mais ici, clairement, le « fit » est là car le CH n’est pas très bien servi d’un point de vue du gabarit à l’offensive et Gaucher, qui est droitier (héhé), pourrait apporter cette dimension qui représente un manque chez le CH.

À 6’3 et 207 livres, Gaucher n’est pas le joueur le plus spectaculaire, mais il utilise bien son gabarit pour accomplir différentes besognes et il n’a pas peur de se rendre devant le filet pour obstruer la vue du gardien ou récupérer des rondelles libres. Il est également responsable sur 200 pieds et n’a pas peur du contact du tout. Sans dire qu’il connaîtra une carrière semblable, j’ai vu différents intervenants du milieu comparer son style à celui de Chris Kreider. Pas gênant, hein!

Cinquièmement, le défenseur Tristan Luneau m’interpelle. L’arrière de 6’2 et 174 livres devrait sortir entre les rangs 20 à 35 et deviendrait une belle option pour le CH, soit pour leur deuxième choix de première ronde, soit pour leur 33e choix au total. L’ancien 1er choix au total de la LHJMQ est un joueur intelligent qui sait, en général, bien se positionner sur la glace que ce soit en zone offensive ou défensive. Il n’a pas le meilleur tir, mais sa vision et son maniement de rondelles font en sorte qu’il peut contribuer offensivement et probablement même jouer sur une vague de supériorité numérique. Bref, c’est un défenseur complet qui pourrait un jour camper un rôle important au sein d’une deuxième paire défensive au sein de la LNH.

Les deux premiers à être sélectionnés devraient normalement être Nathan Gaucher et Tristan Luneau que je viens justement de décortiquer rapidement dans ma réponse précédente. Je les vois sortir entre les rangs 20 et 35, mais c’est toujours possible que ce soit avant et après, évidemment!

Ensuite, les prochains représentants du Fleur-de-Lys à voir leur nom appelé devraient être Maveric Lamoureux, Noah Warren et Jordan Dumais. Lamoureux est un défenseur format géant de 6’7 axé davantage sur la défensive, mais il patine très bien pour un « gros bonhomme » (salut Benoit Brunet!). Warren est lui aussi un défenseur au gabarit très imposant avec un style davantage défensif, mais il tire bien son épingle du jeu offensivement aussi.

Dumais est un très petit attaquant qui a connu une incroyable saison offensive avec une récolte de 109 points en 68 matchs chez les Mooseheads, mais mes réserves à savoir si son style se transposera bien chez les professionnels. Son coup de patin, notamment, devra être amélioré.

Sincèrement, 2022 n’est pas une très grande cuvée pour le Québec malheureusement et ça ne s’annonce pas beaucoup mieux en 2023!

En premier lieu, ça me surprendrait BEAUCOUP que le CH décide de transiger son premier choix au total. Tu ne vois plus ça dans le hockey d’aujourd’hui et c’est parfaitement normal. Je vais tout de même me prêter au jeu d’analyser ta transaction pour l’exercice!

Le choix de 1er tour des Coyotes est le 3e au total. Jakob Chychrun vaut la lune, et avec raison. Shea Weber (son contrat) a une valeur pratiquement nulle, même négative pour la majorité des organisations, mais dans le contexte où les Coyotes sont actuellement, je dirais que la valeur est nulle. La valeur de Mike Hoffman est probablement extrêmement petite aussi si elle n’est pas absente complètement.

La question qu’il faut donc se poser du point de vue des Coyotes, c’est « Est-ce que ça vaut la peine que j’avance du rang #3 au rang #1 pour inter-changer Jakob Chychrun avec Logan Mailloux? ».

Et la réponse, cette année particulièrement, c’est évidemment non. Est-ce que ça aurait fait plus de sens au prochain repêchage alors que tu troques la sélection potentielle d’Adam Fantilli pour celle de Connor Bedard? Probablement. Et ça ne veut même pas dire que les Coyotes le feraient pour autant.

Bref, si je suis le CH, je saute sur cette transaction immédiatement. Parce que la différence entre Shane Wright et Logan Cooley/Juraj Slafkovsky est beaucoup moins grande que celle entre Jakob Chychrun et Logan Mailloux. Donc si je suis le DG des Coyotes, je passe mon tour assez facilement sur cette offre!

Sincèrement, je ne comprends même pas pourquoi cette proposition de transaction a été formulée. Probablement pour créer de l’intérêt/du trafic autour de son podcast. Parce que Jeff Marek est normalement assez sensé dans ses idées et je trouve que celle-ci ne fait absolument aucun sens aux yeux des Coyotes, à moins bien sûr de mettre une protection sur le choix 2023. Mais ça ne semblait pas être le cas lors de la proposition.

Donc personnellement, c’est sûr que si je suis Kent Hughes, j’accepte rapidement cette transaction. Et si je suis Bill Armstrong et j’aime mon travail, je ne pense même pas une seconde à offrir ça.
Ce qu’il faut comprendre ici, c’est que le 1er choix des Coyotes en 2023 risque très très fort probablement d’être un top 3-4. Mis à part Connor Bedard et Matvei Michkov que la majorité des partisans connaissent, le repêchage de 2023 abrite des pépites assez incroyables. Adam Fantilli en est une, Zachary Benson en est une autre et on peut également parler de Brayden Yager, Leo Carlsson, Dalibor Dvorsky, Charlie Stramel, Calum Ritchie et j’en passe.

Avoir Logan Cooley ou Juraj Slafkovsky + un de ces joueurs nommés précédemment (et possiblement un top 3!), ce serait incroyable pour le CH. Donc oui, c’est sûr que Kent Hughes le ferait (je crois) et c’est également certain qu’Armstrong n’offrirait jamais ça!

Absolument à chaque repêchage, on peut voir des surprises dans le top 5/10 donc honnêtement, plus rien ne me surprend. Pour certaines équipes, ça devient payant comme ça a été le cas des Wings qui ont repêché Moritz Seider au 6e rang, soit un peu haut par rapport à la majorité des listes d’experts. Pour d’autres, l’inverse se produit! Parfois, ça l’est vraiment moins comme ça l’est présentement pour les Sens qui ont repêché Tyler Boucher au 10e rang alors que la majorité des experts le classaient en 2e ronde. Il est évidemment encore tôt et Boucher a le temps de progresser et devenir un bon joueur dans la LNH, mais sa saison post-repêchage en a laissé plusieurs sur leur faim.

Mais je crois définitivement qu’il y aura une ou des surprises encore cette année et comme je l’ai mentionné sur Twitter plus tôt cette semaine, je ne serais pas surpris qu’un gars comme David Jiricek soit repêché au 2e ou 3e rang. Je verrais bien un joueur comme Cutter Gauthier ou Rutger McGroarty sortir plus rapidement que ce à quoi on s’attendait parce qu’ils ont bien paru au tournoi U18 (chacun 9 points en 6 rencontres en plus de bonnes performances sur la glace outre les points) et le « recency bias » est toujours une réalité auprès des recruteurs même si ça ne devrait pas réellement être le cas.

Ce n’est donc pas farfelu que tu le voies sortir autour du 5e échelon, c’est une possibilité. Il y a toujours des « risers » et des « fallers » et c’est ce qui rend la soirée du repêchage encore plus excitante!

C’est déjà tout pour cette semaine, merci encore une fois de vos nombreuses questions et d’avoir lu le texte jusqu’au bout! Passez une agréable journée!

PLUS DE NOUVELLES