L’avantage numérique offre une quatrième victoire au Canadien

En ce premier match du samedi soir de l’année, le Canadien était à Ottawa pour y affronter les Sénateurs.

Pour l’occasion, Keith Kinkaid obtenait son tout premier départ sous ses nouvelles couleurs.

En première période, les deux équipes ont fait preuve de beaucoup d’indiscipline, ce qui a d’ailleurs donné le ton à la partie. Le premier qui devra se regarder dans le miroir, c’est Jesperi Kotkaniemi, qui a obtenu deux infractions.

Le fait saillant de cette période a toutefois été réalisé par Keith Kinkaid. Malgré un début de match où il a été très peu testé, il a eu à se démarquer lorsqu’il a effectué cet arrêt digne de mention.

L’impact d’un bon deuxième gardien pourrait se faire sentir pour le Canadien cette saison. Kinkaid démontre qu’il n’est pas Antti Niemi et que Cayden Primeau n’est pas (encore) à son niveau. Mis à part le but (refusé) qu’il a accordé après avoir été bousculé, Kinkaid n’a rien donné et a été plus que fiable.

Dès la première moitié de la deuxième période, Jeff Petry a profité d’une des nombreuses pénalités de ce match pour marquer le premier but du Canadien en avantage numérique de la présaison.

Quelques minutes plus tard, Jake Evans a marqué son deuxième but du camp, ce qui a doublé l’avance des siens.

En troisième période, le Canadien a décidé d’ouvrir la machine avec l’avantage d’un homme.

Premièrement, Tomas Tatar a profité de la bonne position de Nick Suzuki pour prendre un tir qui a trompé la vigilance du gardien Joey Daccord.

Par la suite, Phillip Danault a gagné la mise en jeu d’un autre avantage numérique pour faire dévier la rondelle dans le filet quelques secondes plus tard.

Il prend donc les moyens de s’acheter du temps en avantage numérique, comme il le souhaite.

Cela fait vraiment du bien, on va se le dire.

Il s’agit donc d’une belle victoire de 4-0 qui se veut rassurante pour les hommes de Claude Julien. L’équipe est donc invaincue depuis le lancement du calendrier préparatoire.

Le prochain match de l’équipe aura lieu lundi au Centre Bell face aux Maple Leafs de Toronto.

Prolongation

– Impossible de passer sous le silence l’efficacité de l’avantage numérique, qui a produit trois buts. Il s’agit d’une belle performance de la part d’une unité qui ne comptait pas sur Jonathan Drouin à la pointe.

– Nick Suzuki a connu un autre fort match. Ses cinq tirs au but sont et des séquences du genre sont là pour le prouver.

– Cale Fleury a connu un autre bon match. Il en fait une habitude depuis le début de la semaine.

– Le travail d’équipe est primordial au hockey.

PLUS DE NOUVELLES