La situation de Vadim Shipachyov n’est vraiment plus drôle

Les Golden Knights de Vegas, une simple formation d’expansion, peuvent maintenant se vanter d’avoir vaincu les Hawks de Chicago. Bâtard. Ils ont une fiche impressionnante de sept gains et un seul revers, ce qui leur permet de figurer au troisième rang du circuit et au deuxième de l’Association de l’Ouest. Toutefois, les formations devant eux ont plus de matchs au compteur.


Un début à l’opposé de celui que nous connaissons ici, à Montréal. Avec une Flanelle qui fait couler une vague négative au Québec, que ce soit dans les presses ou sur les gros sites. Cependant, à Vegas, il y a tout de même de l’encre négative qui sort des stylos. Vadim Shipachyov, que tout le monde attendait impatiemment, n’est pas en mesure de remplir un rôle officiel avec l’équipe.

Au moment de composer ces quelques lignes, le Russe a enfilé les couleurs des Knights à trois reprises, où il a noirci la feuille de pointage une seule fois. Pourquoi? Parce qu’il doit prendre le poste d’un joueur blessé afin de jouer quelques minutes avec les grands. Sinon, l’organisation le cède tout simplement au sein de la Ligue américaine, où il n’a toutefois joué aucun match. C’est le cas avec le retour futur d’un éclopé (Marchessault ou Haula)… Shipachyov retournera en-bas!

Alex Tuch, un autre joueur qui fait du in and out, semble mieux s’adapter que Shipachyov à l’environnement de Vegas. Tuch a trois points en quatre matchs, ce qui demeure excellent. On joue peut-être dans un vestiaire et une atmosphère de gagnant à Vegas, mais ce ne sont pas tous les joueurs qui ont un sourire d’accroché au visage.

PLUS DE NOUVELLES