La première « prise » de Charles Hudon se nomme Claude Julien

Plus le temps avance, plus le partisan de hockey devient excité puisque l’ouverture des camps d’entraînement s’en vient de plus en plus. Malgré les vacances, ça n’empêche pas un groupe de vieux chums de se retrouver une bière à la main afin de débattre sur le Canadien. Le nom de Charles Hudon est revenu régulièrement lors de ce type de discussion. Le kid a-t-il réellement sa place au sein de l’alignement actuel du Canadien?

Il devra connaître un camp plus que fumant! Photo : RDS

Marc Bergevin a assuré que son espoir aurait une vraie chance de se tailler un poste, mais jusqu’à quel point? Le Canadien a déjà Plekanec, Drouin, Galchenyuk, Pacioretty, Shaw, Gallagher, Mitchell, Byron, Hemsky, Danault, Lehkonen, Martinsen et Holland. Sans compter Michael McCarron, qui a plus d’expérience dans le show et plus d’affinités avec Claude Julien que Hudon. Julien a toujours eu la réputation de favoriser les joueurs plus vieux et plus mature que les jeunes. Parlez-en à Ryan Spooner!

Hudon est plus confortable au flanc gauche et de ce côté, on retrouve Max Pacioretty, Jonathan Drouin, Paul Byron, Artturi Lehkonen et même Alex Galchenyuk. Est-ce que ça vaut la peine de le conserver à Montréal sur la 4 à jouer 7 minutes par rencontre? La réponse peut être autant oui que non. Ça dépend de chaque vision. En passant du temps avec les grands, ça ne peut que le faire grandir. Ça, c’est une vision!

Après une saison difficile, Daniel Carr luttera lui aussi pour un poste avec la Flanelle et c’est la même chose pour le Suédois, Jacob de la Rose. Rien n’est cuit pour Hudon, il devra se battre afin de réussir son objectif. Et tout ce beau monde devra passer par le ballottage s’ils sont retranchés.

PLUS DE NOUVELLES