La LNH rêve en couleur avec son « code » au sujet de la COVID-19

Nous en avons parlé un peu ici, mais nous devons y revenir : comment les cas positifs de la COVID-19 pourraient demeurer anonymes? Dans le monde d’aujourd’hui, avec tous les fuites et les réseaux sociaux, il est pratiquement impossible de conserver un secret. D’ailleurs, Luc Dionne, le génie derrière l’excellente série District 31, a créé une scène où ses personnages font un clin d’oeil au Canadien de Montréal. Je vous laisse trouver la scène en question…

Cela dit, ce sera plus difficile qu’un casse-tête tenir au silence les « infectés ». Si c’est le conducteur d’autobus ou le gars des vidéos, ce sera facile à gérer, mais lorsqu’un joueur sera atteint, l’amateur verra bien qu’il n’est soudainement pas en uniforme. À partir de là, c’est tellement facile de faire le calcul mathématique 1 + 1. À ce sujet, j’adore l’introduction de Guillaume Lefrançois, qui indique parfaitement le fond de ma pensée :

« Il y a de ces règles qui peuvent paraître bien nobles sur papier, mais qui sont absolument impossibles à appliquer dans la « vraie » vie. Tout indique que la LNH est sur le point d’en établir une. » – Lefrançois

Lorsque le document des règles du retour au jeu de 47 pages est apparu, on a rapidement aperçu une règle : un joueur qui testera positif à la COVID-19 ne sera pas dévoilé aux médias et au public. Comment pouvait-il croire, en pitonnant cette règle, qu’un tel secret pouvait se tenir? Une règle qui tient compte de la vie privée d’une personne qui a un problème de santé, ça ne s’applique pas autant dans la LNH. Le code de déontologie qui indique que les renseignements médicaux restent confidentiels s’applique donc ici, mais…

Cette facette de la vie privée est pratiquement impossible à conserver dans la LNH ou dans les autres sports professionnels. Il y a toujours une fuite. Quelqu’un qui parle à quelqu’un et ça se ramasse sur Twitter rapidement. Puis, l’amateur n’est pas fou. Par exemple, si Sidney Crosby n’est pas en uniforme pour une blessure « inconnue », ce sera facile de faire un lien. Crosby a enfilé deux buts la veille, il a joué 21 minutes et sans avertir, on annonce qu’il sera absent de l’alignement lors du prochain duel des Penguins. Mon oeil…

En tout cas, lorsqu’un joueur ratera un entraînement ou qu’il disparaîtra soudainement de l’alignement, ce sera facile de spéculer sur la nature de son absence : COVID-19. Tout compte fait, j’ai bien hâte de voir comment l’information circulera lors du premier cas « non connu ».

PLUS DE NOUVELLES