La LNH est plus facile que la KHL, selon un espoir russe des Maple Leafs

Quand on parle de la Ligue nationale de hockey, tout le monde s’entend pour dire qu’elle représente la meilleure ligue professionnelle de hockey au monde.

Donc, logiquement, les meilleurs joueurs de hockey de la planète jouent au sein d’une équipe de la LNH.

Énormément de nationalités différentes sont représentées dans la LNH, qui demeure tout de même composée surtout de joueurs canadiens (42,9%).

Il reste tout de même qu’en dehors de la LNH, il y a d’autres très bonnes ligues de hockey dans le monde.

Voici d’ailleurs un classement des différentes ligues de hockey à travers le monde, selon le niveau de jeu et de compétition de toutes ces ligues.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Puck Empire 👑 (@puckempire)

On peut voir que, sans aucune surprise, la KHL, soit la meilleure ligue de Russie, est deuxième, tout juste derrière la LNH.

Chapeau à la National League, soit la première ligue suisse, pour son développement au cours des dernières années, ce qui lui vaut la quatrième place, devant entre autres de grosses ligues telles que la Liiga (Finlande) et la Ligue américaine.

Bref, la KHL serait donc la deuxième meilleure ligue de hockey au monde présentement.

Il reste à savoir maintenant s’il y a tant que cela un écart entre la LNH et la KHL en ce qui a trait au niveau de jeu.

Eh bien, selon un espoir russe des Maple Leafs de Toronto qui évolue dans la KHL, il n’y a pas vraiment de différence entre les deux ligues, même que, selon lui, la LNH est plus facile et plus simple que la KHL.

En effet, en entrevue avec Pavel Lyssenkov du site russe MatchTV, Nikita Grebenkin a affirmé qu’il n’y a rien de spécial dans la LNH comparé à la KHL.

L’espoir des Leafs de Toronto, repêché en cinquième ronde (135e au total) en 2022, évolue pour de bon dans la KHL depuis deux saisons.

Cette année, il a obtenu 41 points (19 buts et 22 passes) en 67 matchs avec le Mettalurg de Magnitogorsk en plus d’ajouter six points, dont trois buts en 23 matchs de séries.

Il a d’ailleurs remporté la Coupe Gagarine.

Bref, Grebenkin croit sincèrement que la LNH est plus facile que la KHL étant donné que la LNH joue beaucoup plus simplement selon lui.

« Il n’y a rien de spécial là-bas. En général, la LNH joue encore plus simplement que la nôtre. Ils n’inventent rien du tout. Et ce, peu importe que vous soyez une star ou en quatrième ligne. » -Nikita Grebenkin

L’espoir russe des Maple Leafs, âgé de 21 ans, explique que surtout en séries, il n’y a pas vraiment de différence avec la KHL. C’est du jeu très simple avec du « dump and chase » classique, comme il le vit dans la KHL.

Bref, Grebenkin n’est pas gêné d’effectuer de telles comparaisons sans avoir jamais joué dans la LNH, même si cette dernière demeure son but.

L’espoir des Leafs est, disons, très confiant en ses capacités.

« Je ne dis pas que j’irai dans la LNH maintenant et que j’y deviendrai immédiatement une star, mais tout va bien avec ma confiance intérieure. » – Nikita Grebenkin

Il sera intéressant de voir comment se poursuivra la carrière de Grebenkin.

Personnellement, je crois qu’il vivra potentiellement un choc une fois arrivé dans la LNH, et que cette dernière ne sera peut-être pas aussi simple qu’il ne le pense.

Mais, d’un autre côté, quand on voit des Artemi Panarin et Kirill Kaprizov arriver dans la LNH et dominer autant, voire plus que dans la KHL, on peut se questionner sérieusement sur l’écart du niveau de jeu entre les deux ligues.

En Rafale

– À suivre aujourd’hui.

– Effectivement.

– Ce serait incroyable pour la carrière du jeune Québécois.

– Bonne nouvelle.

– Pour les intéressés.

PLUS DE NOUVELLES