La décision de signer Price à long terme était la meilleure, selon Marc Bergevin

Carey Price prouve qu’il est encore l’un des meilleurs gardiens de but au monde présentement. Les performances qu’il offre depuis le début des séries sont tout simplement phénoménales et elles ont le mérite d’être créditées.

On parle beaucoup du fait que ça prend un bon gardien pour faire un bout de chemin en playoffs et nous en avons le meilleur exemple avec le CH. Sans Price, il ne serait probablement pas qualifié pour le troisième tour à l’heure d’écrire ces lignes.

Cela nous démontre (encore une fois) toute l’importance que peut avoir le numéro 31 pour le Canadien de Montréal. Malgré les hauts et les bas qu’il a connus au cours des dernières années, on ne peut pas vraiment critiquer ce qu’il fait présentement pour son club.

En prenant un pas de recul, Marc Bergevin réalise que la décision de l’avoir signé à long terme (pour beaucoup d’argent) est une des très bonnes qu’il a prises. En rencontrant les médias ce matin, le DG montréalais a déclaré que c’était la meilleure décision que l’équipe et lui auraient pu prendre dans le temps.

Il n’aura pas eu tord, finalement.

Oui, le contrat de Price prend beaucoup de place sur la masse salariale et il est important de le réaliser.

Toutefois, c’est ce que ça prend, de nos jours, pour connaître du succès en séries éliminatoires. La preuve? Trois des quatre des gardiens les mieux payés de la ligue (Price, Fleury et Andrei Vasilevskiy) sont toujours dans le portrait alors qu’il ne reste que quatre formations aspirantes à la coupe. Et rares ont été les conquérants de la coupe qui n’avaient pas de force brute devant le filet.

Que vous l’aimiez ou non, Price est l’un des meilleurs gardiens de la ligue. Le choix de Bergevin, celui de payer son gardien étoile dix millions de dollars par année pour une longue période, a été le bon au final.

Vous imagineriez-vous la réaction des partisans si Price avait quitté / été échangé et qu’il performerait comme un fou ailleurs? Je ne préfère même pas y penser. 

PLUS DE NOUVELLES