betgrw

Karl Tremblay : Guy Nantel lance un cri du coeur au Canadien en lien avec la musique d’ici

Depuis environ 24 heures, le décès de Karl Tremblay monopolise l’attention médiatique. Le Québec au complet est en deuil, ce qui a poussé François Legault à offrir des funérailles nationales au chanteur des Cowboys Fringants.

Si la famille le veut bien, évidemment.

L’un des témoignages qui m’a marqué est celui de Guy Nantel. L’humoriste, qui est évidemment aussi reconnu pour ses convictions politiques, a souligné le décès de Karl Tremblay via un message sur les réseaux sociaux.

Mais contrairement à plusieurs autres messages, il ne s’est pas contenté de simplement dire que c’était triste : il a proposé une solution pour que l’héritage de Karl Tremblay soit le plus important possible.

Sur les réseaux sociaux, Nantel a mentionné que dans les dernières semaines, il s’est pointé à la Place Bell de Laval et qu’en troisième période, il a réalisé que les chansons québécoises n’étaient pas dans la rotation du DJ sur place.

Il se désole de voir que la Place Bell n’est pas différente des autres arénas ailleurs en Amérique : ça joue de la musique américaine.

À juste titre, il se demande pourquoi le Rocket et le Canadien ne font pas jouer plus souvent de chansons d’ici. Après tout, les partisans sont majoritairement des gens d’ici qui écoutent ces chansons-là et ça en prend plus.

Hier, quand le Rocket a mis une chanson des Cowboys, ça chantait plus que n’importe quelle chanson américaine.

Nantel a raison : quand on entend des chansons d’ici, ça vient nous chercher de manière plus intense qu’au moment où une chanson d’ailleurs joue. C’est normal puisque c’est notre culture.

Ce n’est pas la responsabilité des équipes hors du Québec de promouvoir la musique d’ici. Et comme Guy Nantel le dit, il ne faut pas forcément attendre un décès pour le faire.

Et en plus des fans, il y a les joueurs qui aiment les Cowboys. Le Rocket est rempli de Québécois et ceux du Canadien (notamment David Savard, Rafaël Harvey-Pinard et Samuel Montembeault) sont des fans.

Savard était même au show sur les plaines, cet été, comme nous l’apprend Jean-François Chaumont. #FEQ

Dans le cadre d’un match du Canadien, qui est en reconstruction, je suis certain que d’entendre plus de chansons d’ici serait un petit bonbon pour des fans qui n’ont parfois pas grand chose à se mettre sous la dent.

Un moment donné, un gars se tanne d’entendre Narco jouer quand un temps d’arrêt est demandé en fin de match. Ça prend juste un équilibre, au fond.

PLUS DE NOUVELLES