Kaiden Guhle est le meilleur espoir du CH selon un ancien recruteur désormais chez Sportsnet

Le Canadien a été la première équipe à officiellement être éliminée cette saison.

Ce matin, avec 12 matchs à disputer à son calendrier régulier, il occupe toujours le 32e et dernier rang de la LNH.

(Crédit: NHL.com)

Mardi soir, quatre des six défenseurs du CH étaient soit jeunes, soit à leur première année dans la LNH : Alexander Romanov, Corey Schueneman, Justin Barron et Jordan Harris.

À l’attaque, les deux meilleurs joueurs des Habs sont actuellement deux jeunes : Nick Suzuki et Cole Caufield.

Bref, l’organisation – qui vient d’entamer une reconstruction/retool/reset – a les yeux rivés vers une chose : l’avenir.

Mais la question demeure : à quoi ressemble-t-il, cet avenir-là?

Qui sont les jeunes joueurs qui changeront le visage du Canadien dans quelques années? À quel point sont-ils bons?

Jason Bukala, ancien recruteur pour les Predators et les Panthers (durant 16 ans) désormais à l’emploi de Sportsnet, a identifié sept espoirs de l’organisation – qui ne sont pas encore dans la LNH – sur qui le Canadien peut/doit se fier pour l’avenir :

Jayden Struble, Mattias Norlinder, Jakub Dobes, Sean Farrell, Riley Kidney, Joshua Roy et Kaiden Guhle.

Il n’a pas dit explicitement que ces gars-là étaient les sept meilleurs espoirs de l’organisation, mais c’est tout comme. Pourquoi? Parce qu’à la fin de son texte, Bukala a tenu à donner des mentions honorables à Ty Smilanic (qui changera d’université), Brett Stapley (qui devrait devenir joueur autonome sans restriction en août), Emil Heineman (qui est arrivé à Laval hier) et Jan Mysak… avant de terminer en disant de ne pas dormir sur Arber Xhekaj. C’est comme s’il avait dit : « Ces cinq joueurs-là n’étaient pas assez bons pour percer mon top sept ».

Qu’est-ce je retiens de ce portrait?

1. Jayden Struble devrait être un défenseur au style défensif et physique chez les pros. Il ne faut pas s’attendre à le voir obtenir du temps de jeu en supériorité numérique et à multiplier les points. Struble – à Montréal ou ailleurs – a le potentiel pour être un bon two-way defenseman et tuer des pénalités.

2. Mattias Norlinder est aux antipodes de Jayden Struble. Il n’apporte pas vraiment d’aspect physique dans le jeu, mais il possède d’excellentes habiletés offensives. Au mieux, Norlinder sera un défenseur de troisième paire capable de produire sur une deuxième unité d’avantage numérique (un peu comme Chris Wideman, finalement).

3. Jakub Dobes, gardien de but format géant, a tout ce qu’il faut pour se rendre jusqu’à la LNH. S’y rendra-t-il? Il faudra être patient avant de la savoir.

4. Oui, Sean Farrell est petit, mais il est rapide, talentueux, créatif et productif. Il pourrait éventuellement se frayer un chemin jusqu’au top six et sur le power play montréalais…


5. Riley Kidney est bon dans pas mal tout, sans pour autant exceller dans quoi que ce soit. Il a le potentiel pour atteindre le top six du CH dans le futur. Un futur Plekanec? Un Danault 2.0? La barre est haute…

6. Joshua Roy patine et tire comme un pro. Il devra toutefois améliorer son jeu sans la rondelle et l’aspect physique de sa game s’il souhaite se rendre jusqu’aux plus hauts échelons.

7. Kaiden Guhle est le meilleur espoir des sept ci-dessus aux yeux de Bukala, qui y voit un éventuel défenseur #1 ou #2 dans la LNH. Il est un joueur complet qui pourra être utilisé à toutes les sauces. Son leadership ne laisse aucun doute.

Est-ce que Guhle possède un meilleur avenir que Justin Barron et Jordan Harris? Bukala ne s’est pas aventuré là.

Malheureusement, Bukala aura choisi de ne pas parler de Logan Mailloux, le choix de premier tour de l’organisation en 2021. Est-ce en raison de son histoire en Suède? Parce qu’il ne l’a pas vu assez jouer?

Jason Bukala ne le dit pas (et je trouve ça plate). Il l’a complètement ignoré.

Rappelons que le Canadien possède deux choix de premier tour, deux choix de deuxième tour et trois choix de troisième tour en vue du repêchage amateur qui aura lieu à Montréal en juillet prochain. Ça en fera, de nouveaux espoirs à analyser…

Il n’y aura pas de la place pour tout ce beau monde-là à Montréal…

PLUS DE NOUVELLES