betgrw

Justin Barron est heureux de son camp d’entraînement

Depuis le début du camp d’entraînement du Canadien, on se demande quels défenseurs feront l’équipe. Après tout, il y a du monde à la messe à la ligne bleue, on s’entend.

En fait, non : à la base, on se demande combien de défenseurs feront le club. Si Cayden Primeau est gardé en ville, ça confirme probablement que le CH ira avec sept arrières.

C’était sans doute un chiffre logique à la base, peu importe la situation devant le filet, mais bon.

Tout ça pour dire qu’à sept défenseurs, ça laisse peu de place pour des extras. Même si Chris Wideman est blessé et que des gars comme David Reinbacher (Europe), Logan Mailloux et William Trudeau (Laval) ont quitté le camp, il y a quand même bien des gars qui ont un poste pas mal assuré.

  • Mike Matheson
  • David Savard
  • Kaiden Guhle
  • Johnathan Kovacevic
  • Arber Xhekaj
  • Jordan Harris

Cela veut donc dire, si mes calculs sont exacts, que le Canadien a une place à offrir à Justin Barron, Mattias Norlinder ou Gustav Lindstrom en vue du début de saison, qui aura lieu la semaine prochaine.

Et clairement, à la lumière de l’entraînement, c’est ce qu’on semble comprendre.

Des trois, Lindstrom est le seul qui doit passer par le ballottage pour aller à Laval. Est-ce que cela va peser dans la balance au moment de prendre la décision dans les prochains jours?

Est-ce que le CH le gardera pour lui faire manger du popcorn dans les estrades et pour assurer aux deux autres du temps de jeu à Laval? On peut penser que c’est une possibilité.

Norlinder, qui impressionne franchement au camp, doit-il encore parfaire son jeu à Laval? Je pense que oui.

Dans les faits, je pense que ça se joue vraiment entre Barron et Lindstrom. Et je pense que Barron, qui n’a pas un gros camp, se tire un peu dans le pied… et ce, même s’il pense avoir un bon camp, lui.

Comme il l’a dit à Anthony Martineau (TVA Sports), il pense avoir offert de belles performances et il croit que de jouer samedi, lors du dernier match préparatoire contre Ottawa, l’aiderait.

Mais est-ce qu’il en a fait assez? Est-ce qu’il a assez travaillé sur ce que le CH lui a dit de faire pour mériter un poste?

Être meilleur dans mon territoire et être plus difficile à affronter. – Justin Barron sur ce que le CH veut qu’il améliore

Ce qui me mélange, dans son cas, c’est qu’il a quand même bien fait en fin de saison, l’an passé. Ceci dit, le camp est aussi important et je ne sais pas jusqu’à quel point il faut en tenir compte puisque l’échantillon est plus petit.

En même temps, aller à Laval ne ferait pas forcément si mal à son jeu, non?

Prolongation

Marc Antoine Godin, de Radio-Canada, a un bon point. On sait tous que l’alignement du premier match n’est que le reflet de l’organigramme à un certain point de la saison. Il compare ça aux deux journées où les photos officielles sont prises.

Évidemment, les gars le savent… mais de se le faire rappeler n’est pas vilain non plus. Si Barron commence en bas, mais est rappelé en novembre et domine, son début de saison sera oublié.

PLUS DE NOUVELLES