betgrw

Juraj Slafkovský : un plan se dessine pour que sa petite sœur vienne vivre avec lui à Montréal

Quand Juraj Slafkovský est arrivé à Montréal, on a beaucoup entendu parler de son parcours de vie. Le jeune homme avait dû quitter le domicile familial en Slovaquie dès l’âge de 14 ans dans le but de poursuivre son rêve de devenir un joueur de hockey professionnel.

Il avait donc dû apprendre à se débrouiller par lui-même à un très jeune âge… mais visiblement, ça semble avoir porté ses fruits.

Évidemment, ça a inculqué une certaine maturité au jeune, et ça a aidé à forger son caractère. Ça l’a également aidé à devenir un meilleur joueur, comme on le voit avec le CH cette saison.

Or, il semblerait qu’un autre membre de la famille Slafkovský puisse faire la même chose sous peu : la petite sœur de Juraj, Lucia, pourrait venir habiter à Montréal sur une base régulière.

Et si jamais ça devait arriver, Juraj aimerait bien que sa sœur, âgée de 14 ans, vienne vivre avec lui.

Slaf affirme (peut-être un peu à la blague) qu’il ne sait pas s’il sera capable de s’occuper d’elle considérant qu’il n’est pas toujours capable de s’occuper de lui-même, mais la famille de l’attaquant du CH était de passage en ville dans les derniers jours et la jeune fille a adoré son expérience en ville.

Ce qu’il faut savoir, c’est que Lucia excelle en natation, et qu’elle pourrait elle aussi quitter la maison dans le but de devenir une athlète de premier plan. Juraj est d’ailleurs convaincu que sa jeune sœur a le talent pour prendre part aux Jeux olympiques en natation.

On sait que les parents de la famille ont déjà eu cette ouverture avec Juraj, et le fait que Lucia pourrait vivre avec Juraj est probablement quelque chose qui doit rassurer les parents. Juraj croit d’ailleurs que ça forcerait ses parents à le visiter plus souvent.

Et d’un autre côté, ce serait également une bonne nouvelle pour le jeune ainsi que pour le CH. Si Juraj s’occupe de sa sœur, il a moins de chances de se laisser tenter par les soirées de party à Montréal. Et ça, ça ne doit pas déplaire au club non plus.

On verra donc si le plan se concrétisera au cours des prochains mois, mais ce serait une belle histoire de voir les enfants Slafkovský réunis ensemble à Montréal. Et qui sait, peut-être qu’un jour, le «frère» de Juraj, Filip Mesar, viendra les rejoindre à son tour.

PLUS DE NOUVELLES