Juraj Slafkovsky s’est entraîné sur la première unité d’avantage numérique

Ce matin, le Canadien a annoncé que le nom de Rem Pitlick sera soumis au ballottage au cours des prochaines heures. Cela a créé une certaine commotion en raison du fait que les vétérans improductifs sont encore là.

Cependant, ce que je remarque, c’est qu’il aurait été facile d’envoyer Juraj Slafkovsky en bas (il n’a pas besoin du ballottage, lui), mais qu’on ne l’a pas fait. On le place au centre des priorités du CH.

On fait ce qui est bon pour lui, dans les faits.

Ce matin, à l’entraînement, Slaf a donc gardé son poste régulier, mais il a eu droit à un petit bonbon : il s’est entraîné au coeur de la première vague d’avantage numérique du club. C’était pour pratiquer le désavantage numérique (et ça prend des gars pour les affronter), mais quand même : c’est positif.

Est-ce que ce sera la vague qui sera utilisée au cours du prochain match? C’est une bonne question, mais Slaf lui-même a confirmé qu’il n’avait pas été muté sur la première unité d’avantage numérique.

Mais c’est ce qui a été pratiqué quand même.

Si cela avait été le cas, ceci dit, ça voudrait dire que Nick Suzuki serait le vétéran de la première unité. Rappel : le capitaine du Canadien n’a que 23 ans et ce sont les jeunes qui tirent le club.

Avec Arber Xhekaj et le premier trio, Slaf aurait donc pu être un rouage important demain sur le PP.

On a bien aimé le voir se développer au cours des dernières joutes de la Flanelle. Là, le tester (en pratique seulement) sur une aussi grosse unité pourrait être une expérience intéressante.

Notons aussi que demain, tel que souligné par François Gagnon ce matin, Slaf jouera son 10e match dans la LNH.

Cela va donc brûler sa première année de contrat. Il ne pourra pas repousser son contrat d’entrée et il sera RFA en 2025, soit à la fin de sa troisième année dans la LNH.

Il pourra quand même, entre temps, aller à Laval au besoin.

En rafale

– Mérité.

– Les Bruins paraissent mal, mais pas les joueurs.

– C’est clair.

– Bonne nouvelle à Ottawa.

– Que feront les Blue Jays cet hiver?

PLUS DE NOUVELLES