betgrw

Julien BriseBois «très confiant» de pouvoir signer Steven Stamkos

Le dossier Steven Stamkos retient l’attention à Tampa Bay… et dans la LNH en général. Après tout, même si tout le monde sait que le joueur veut revenir avec le Lightning, il existe un monde où ça ne se produit pas.

Et là, ça ferait jaser en masse. Après tout, il serait en demande.

Évidemment, voir Stamkos dans un autre uniforme, ce serait spécial. Cependant, si Vincent Lecavalier et Martin St-Louis ont fini leur carrière sous d’autres couleurs… tout est possible.

Le sujet est chaud présentement en raison du fait que le Lightning est éliminé. Mais dans les faits, ce que ça va prendre, c’est une bonne vague de discussions entre Julien BriseBois et l’agent du capitaine.

Stamkos, qui veut rester, se dit «excité» par les discussions qui s’en viennent.

De ce qu’on en comprend, ça va arriver à ceci : est-ce que le Lightning arrivera à trouver un montant qui ne va pas détruire le (fragile) équilibre salarial de l’organisation… sans pour autant l’insulter avec une offre trop basse?

Il est là, comme l’a souligné Elliotte Friedman ce matin à son podcast, le débat.

Notons que le DG BriseBois, pour ce que ça vaut, s’est dit «très confiant» de pouvoir réussir à trouver un terrain d’entente avec son capitaine, qui est excellent depuis plusieurs semaines.

Le DG québécois affirme aussi avoir eu des discussions avec Stamkos et son agent depuis l’élimination du Lightning. Mais au fond, on sent qu’il ne veut pas «tomber en amour» avec son joueur.

Notons qu’un autre dossier retient l’attention à Tampa Bay : Jon Cooper.

Cependant, il faut noter que même si on pensait qu’il ne lui restait qu’un an de contrat, il semblerait que dans les faits, il lui en reste deux. BriseBois a dit qu’il lui restait du terme à son contrat… et selon David Pagnotta, il a encore deux ans de contrat.

Dans son podcast du jour, diffusé avant de savoir ça, Elliotte Friedman a dit que des équipes allaient peut-être attendre avant d’embaucher un entraîneur, tout d’un coup que Mike Sullivan ou Jon Cooper soit dispo.

Enlevez le nom de Cooper, donc.

En rafale

– Victor Hedman est à un an de l’autonomie, lui.

– Dur à comprendre.

– Très triste, tout ça.

– Intéressant.

– Ouch.

PLUS DE NOUVELLES