Jonathan Huberdeau critiqué par son entraîneur

Jonathan Huberdeau ne connait pas le début de saison escompté. Il n’a que cinq points dont un but en huit matchs cette saison et il ne semble pas avoir développé beaucoup de chimie avec ses coéquipiers sur la patinoire.

Lorsqu’on regarde un match des Flames, on reconnait immédiatement son talent, mais il ne semble pas être en mesure de compléter les jeux et ses coéquipiers ne reçoivent pas la rondelle là où ils s’y en attendent.

Darryl Sutter, après une défaite gênante hier (gênante parce que Calgary a échappé une avance de deux buts en troisième période), a répondu à une question sur le rendement de Jonathan Huberdeau.

Frustré un peu, Sutter a répliqué qu’il se devait d’accélérer le rythme de son jeu assurément.

Il faut rappeler qu’Huberdeau, qui s’attendait à passer sa carrière en Floride, est arrivé cet été à Calgary. Il a rapidement dû s’adapter à beaucoup de choses à l’extérieur de la patinoire. Il a également dû s’adapter à ses nouveaux coéquipiers et développer une chimie. Sans vouloir lui trouver d’excuses, ces éléments sont non-négligeables.

De son propre aveu, Huberdeau sait qu’il est capable d’en donner plus.

« J’ai encore beaucoup de travail à faire. Évidemment, ce n’est pas facile pour moi depuis le début de la saison. Je suis bien meilleur que je ne le démontre présentement et je crois qu’il a raison (Sutter). Je réfléchis un petit peu trop (…) Je dois revenir à la base » – Jonathan Huberdeau

Ces propos ont été tirés d’un article de Sportsnet.

Les Flames connaissent un début de saison correct. Avec une fiche de 5 victoires en 8 matchs, la troupe de Darryl Sutter démonte match après match que son offensive est bien huilée. C’est défensivement le plus gros problème de Calgary. Jacob Markstrom n’est pas à la hauteur et les défenseurs accordent beaucoup de chances de marquer.

En rafale

– Belle touche !

– Quatre joueurs de Alouettes, finalement.

– Nouvelles de Ligue des champions.

– Ouf.

– Bonne question.

PLUS DE NOUVELLES