Jonathan Huberdeau a fait un numéro 2 en plein match

Pour celles et ceux qui ont visionné le duel qui opposait les Oilers d’Edmonton aux Flames de Calgary samedi soir, surnommé la bataille de l’Alberta, vous avez sans doute constaté que Jonathan Huberdeau a quitté subitement le banc des siens à un moment donné?

La rencontre s’est conclue au compte de 3 à 2 en faveur de Connor McDavid et sa bande, qui ont du même coup récolté un quatrième gain consécutif. En raison de cette séquence rayonnante, les Oilers se situent au deuxième rang de la division Pacifique, à deux points derrière les Golden Knights de Vegas.

Cela dit, ce qui a retenu l’attention concernant cette lutte de l’Ouest, c’est la prestance de Darryl Sutter à la suite du match. Fidèle à ses habitudes, le pilote en chef des Flames a répondu candidement à une question «logique» d’un journaliste.

«Jonathan Huberdeau a quitté le banc pendant quelques minutes, est-ce que tu es en mesure de nous expliquer pourquoi?» – Le journaliste

Le coach est allé droit au but en répondant simplement et franchement que son poulain était allé déposer un numéro 2 dans la toilette. Évidemment, il n’a pas été aussi courtois en utilisant sans souci le mot «sh*t», ce qui en a certes fait sourire plus d’un.

La réaction de Hubby devait être assez cocasse lorsqu’il a su (ou entendu) que son entraîneur ne s’est pas gêné pour évoquer la pleine vérité, juste la vérité.

Puisqu’il est question du numéro 10 des Flames, profitons-en afin de souligner qu’il connaît un début de campagne ardue avec sa nouvelle formation, lui qui n’a qu’un seul but et cinq points en sept rencontres.

L’adaptation à de nouveaux coéquipiers, de nouveaux amis, un nouvel entraîneur et un nouveau système semble pénible pour le Québécois qui a passé une décennie sous le chaud soleil floridien.

Rappelons que le natif de Saint-Jérôme sort d’un calendrier 2021-22 colossal puisqu’il a connu la meilleure saison de sa carrière avec une récolte de 115 points, dont 30 buts, en 80 rencontres. S’il veut atteindre des standards similaires, il devra étoffer son jeu rapidement…

En Rafale

– Rappel: Cole Caufield est unique.

– Mine de rien, ça va bien pour le Canadien de Montréal.

– Voici pourquoi Juraj Slafkovsky est le numéro un incontesté du dernier repêchage:

– Les Bruins de Boston savent se déguiser.

PLUS DE NOUVELLES