Jonathan Drouin et Paul Byron pourraient bouger cet été, selon Eric Engels

Dans son plus récent article, Eric Engels aborde plusieurs sujets sur le Canadien de Montréal, incluant la possibilité de voir quitter Jonathan Drouin et/ou Paul Byron au courant de l’été.

Parce que oui, selon lui, elle existe bel et bien.

Bon, commençons par Drouin. Plusieurs tendent à l’oublier, mais l’attaquant québécois a été l’un des seuls joueurs du Canadien à connaître passablement de succès en début de saison dernière. Je comprends qu’il fait beaucoup d’argent et que son historique de blessure devient de plus en plus lourd, mais il ne faut pas oublier qu’il est à la deuxième dernière année de son contrat.

Et c’est important pour deux principales raisons.

Premièrement, les autres équipes pourraient le voir comme un joueur de location, tout simplement, et l’acquérir pour une seule saison avant de le laisser devenir joueur autonome. Elles ne seront pas pris avec son contrat ou avec lui, si les choses ne se passent pas bien.

Deuxièmement, le Canadien pourrait décider de retenir une partie de son salaire, puisque ce serait pour une saison seulement. C’est beaucoup moins dommageable que si Kent Hughes décide de le faire dans une transaction impliquant Jeff Petry ou Brendan Gallagher, par exemple.

Et puis, il faut dire que le Canadien ne demandera pas la lune pour Drouin. Je ne serais donc pas surpris qu’une équipe qui ne réussit pas à obtenir le joueur autonome qu’elle désire se tourne vers un joueur comme lui. Après tout, c’est l’été que les différentes équipes ont le plus d’espace sous le plafond salarial et ce serait donc peut-être un bon moment pour se départir de Drouin.

Je suis donc totalement en accord avec Eric Engels à ce sujet.

Mais ce n’est pas le cas pour Paul Byron.

Évidemment, comme le dit Engels, Byron est aussi dans la dernière année de son contrat, et il est un valeureux soldat, ce qui pourrait faire augmenter sa valeur.

Mais Byron a tellement été blessé au cours des dernières années que je ne crois pas qu’une équipe soit intéressée à prendre son 3,4 millions. Même si le Canadien retient du salaire, je crois sincèrement qu’il y a de meilleures options que Byron pour les autres équipes. Le risque de blessure est trop élevé et même lorsqu’il joue, le petit guerrier a beaucoup ralenti.

À la limite, je pourrais peut-être voir une équipe s’intéresser à lui à la date limite des transactions s’il prouve qu’il peut revenir en santé, mais je serais extrêmement surpris de le voir partir cet été.

En rafale

– Bonne nouvelle.

– Absolument.

– Je ne la comprends pas.

– Non.

– Un excellent joueur.

PLUS DE NOUVELLES