Jonathan Bernier contre Marc-André Fleury? | Matt Murray aurait pu être un Leaf | Trop de cash, c’est comme pas assez

On jase de Marc-André Fleury du côté de Pittsburgh depuis que Matt Murray a pris la pole position en début de tournoi printanier. Plusieurs spécialistes croient que le temps est venu pour Fleury de quitter Pittsburgh afin de laisser toute la place à cette jeune sensation.

Mais la chose qu’ils semblent omettre, c’est que Fleury a une clause de non-mouvement blindée attachée à son contrat. Donc, ça pourrait devenir une affaire difficile si Fleury décidait de ne pas lever cette clause afin de demeurer avec la concession qui a fait de lui son premier choix en 2003.

Mettons que Fleury lève cette clause…

À Toronto, on est en train de bâtir une vraie concession et un cerbère d’expérience de la trempe de Marc-André Fleury pourrait peut-être devenir le vrai cerbère numéro un dont cette concession a besoin afin d’apporter un brin de leadership à cette formation.

Si nous revenons en arrière, lors de la transaction amenant Phil Kessel à Pittsburgh, Brendan Shanahan et son groupe visaient Matt Murray, mais il était hors de question que Jim Rutherford mettre son espoir dans le pacte, il croyait en lui et, aujourd’hui, ça s’avère très payant.

Si je reviens aux Leafs et à Fleury, je lisais ça aujourd’hui quelque part et je ne trouvais pas ça fou. Pourquoi ne pas troquer un québécois pour un québécois? Jonathan Bernier contre Marc-André Fleury, c’est un pas pire fit, non? D’autant plus que Rutherford et Lamoriello aiment bien danser ensemble.

Fleury a un cap hit de 5.75 millions $ jusqu’en 2019 et celui de Bernier se chiffre à 4.1 millions $ jusqu’en 2017. Des contrats très intéressants pour chacune des concessions. Bernier serait peut-être plus à l’aise dans un marché où la pression est moindre et où il joue le rôle de second violon.

Au final, en tant que gérant d’estrade, j’adore fouiller lors des temps paisibles afin de décortiquer certaines choses qui sont logiques, mais peut-être pas mathématiquement réalisables.

Floyd Mayweather ne sait plus quoi faire avec son cash
Mayweather est l’un des athlètes les plus riches de la planète et il est prêt à partager sa fortune avec Conor McGregor, le combattant d’arts martiaux mixtes le plus populaire de la planète. Mayweather serait prêt à payer McGregor pour que les deux athlètes s’affrontent dans un ring du côté de Las Vegas. Il est prêt à lui donner 50 millions $.

Mayweather aimerait affronter McGregor lors de la veille du jour de l’an, le 31 décembre 2016, à Las Vegas. Même s’il est un boxeur à la retraite, il serait prêt à renouer avec l’action afin d’affronter le combattant le plus populaire (ou presque) de l’histoire du UFC.

Comment McGregor pourrait-il cracher sur 50 millions $? C’est un combat qui pourrait être complexe à monter puisque les règles de la boxe et des arts martiaux mixtes sont différentes. Est-ce que McGregor devra boxer? Est-ce Mayweather qui devra enfiler des gants de UFC?

Dana White avait démenti la rumeur qui circulait concernant une entente de principe, mais il semble qu’il soit ouvert à ce genre de combat si jamais McGregor souhaitait affronter la légende.

En rafale
– Plus le temps avance et plus je me dis que Vadim Shipachev, comme Artemi Panarin l’an passé, finira par choisir une autre destination que Montréal. [HF]

– Bob Hartley a refusé deux fois d’entraîner le Canadien pour des raisons de valeurs et parce que c’est un « vrai ». [RDS]

– Depuis que les Caps sont éliminés, je me suis tourné vers les Sharks de San Jose et je ne suis pas le seul qui croit que c’est LEUR année. [NHL]

– Si vous êtes des fans des peintures recouvrant les masques de gardiens de la Ligue nationale, je vous suggère fortement de cliquer ICI.

– Une grosse perte pour la Ligue nationale… #Not

– Le choix de première ronde des Ducks d’Anaheim, Jacob Larsson, a paraphé son pacte d’entrée avec la formation californienne. [RDS]

– Le premier quart de la saison des Jays n’est pas très reluisant, mais ce qui se passe alentour de la concession concernant les produits dopants n’est guère plus reluisant. [TVASports]

– Ah ce cher Adonis Stevenson…

PLUS DE NOUVELLES