Jeff Petry : une transaction l’envoyant aux Flyers (contre James van Riemsdyk) a été discutée

On le sait : Jeff Petry aimerait quitter Montréal. Le défenseur aimerait se rapprocher de sa famille (qui est au Michigan), et Kent Hughes ne s’en est pas caché : il a tenté de l’échanger, mais il n’a pas été en mesure de boucler une transaction qui lui convenait.

Le dossier sera revisité durant l’été, et on peut s’attendre à ce qu’il soit échangé à ce moment-là.

Or, plus tôt aujourd’hui, Eric Engels avait des informations intéressantes au sujet d’une transaction discutée avant la date limite qui impliquait le Canadien. En gros, ça aurait ressemblé à ceci :

Philadelphie reçoit : Jeff Petry (avec une partie de son salaire payée par le CH).

Montréal reçoit : James van Riemsdyk et « un bon espoir ».

Même si cette transaction-là ne s’est pas matérialisée (et même si les deux partis avaient un accord, Petry aurait pu refuser étant donné que les Flyers font partie de la liste des 15 équipes auxquelles il ne veut pas être échangé), il n’en demeure pas moins qu’elle est très intéressante à analyser dans le but d’évaluer la valeur du défenseur.

Ce qui semble clair, c’est que pour se départir de Petry, le Canadien devra retenir une partie de son salaire. Considérant qu’il reste encore trois autres années au contrat du défenseur (qui a un cap hit annuel de 6,25 millions $), c’est loin d’être idéal pour le CH de s’handicaper de la sorte à long terme, mais il faudra visiblement le faire pour en arriver à une entente.

Or, en plus de retenir du salaire, le Tricolore aurait également dû accueillir le salaire de James van Riemsdyk. Son cap hit de 7 millions $ par année prendra fin la saison prochaine.

Ce que ça me signifie, donc, c’est que pour envoyer Petry dans une autre ville, le CH devra être prêt à payer une partie de son salaire pendant trois ans en plus d’accepter un lourd contrat. Je ne sais pas quelle est la qualité du « bon espoir », mais c’est cher payé (littéralement) pour un jeune joueur.

Est-ce que la transaction sera revisitée à l’été? Est-ce qu’une autre équipe sera prête à offrir un meilleur deal à Hughes en misant sur un retour en force de Petry la saison prochaine? Disons qu’une grosse fin de saison de sa part pourrait mousser sa valeur un brin (s’il n’est pas tenu à l’écart pendant longtemps en raison de sa blessure, du moins).

À suivre, donc, mais ça donne une bonne idée de sa valeur? À ce prix-là, le feriez-vous?

PLUS DE NOUVELLES