betgrw

« Je ne pisserais pas sur Dominik Hasek s’il était en feu »

Ces temps-ci, quand on jase de Dominik Hasek, on le fait surtout pour ses déclarations. On le fait parce qu’il a déjà demandé, par exemple, la suspension des joueurs russes dans la LNH en marge de la guerre en Ukraine.

Disons simplement qu’il ne fait pas de la politique de la même façon que Ken Dryden, un autre légendaire gardien de la LNH.

Mais bon. Il n’en demeure pas moins qu’avant d’être une figure publique controversée, Hasek était l’un des grands gardiens de la LNH. Il est reconnu comme l’un des meilleurs de sa profession.

C’est plutôt dans le vestiaire qu’il était controversé.

Comme le rapporte Matthew Barnaby, qui a participé au podcast « Clearing the Crease » récemment, Hasek était de loin le meilleur gardien de la LNH, mais il était aussi le pire coéquipier.

Et de loin.

Même s’il n’a pas donné de nombreuses anecdotes précises pour soutenir son point, Barnaby soutient haut et fort que Hasek était un coéquipier horrible et qu’il le déteste. Il reconnaît son talent, mais il dit qu’il est le pire coéquipier qui existe.

 

Afficher cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bodog Canada (@bodogcanada)

Quand on écoute ce qu’il dit, on réalise qu’on a entre les mains un petit bijou. Parce que oui, lors du podcast, vous comprendrez qu’il ne s’est pas gêné pour laisser la langue de bois de côté et parler avec le coeur de Hasek, un douchebag à ses yeux.

Sa phrase la plus choc? Celle-ci.

Je ne pisserais pas sur lui [Dominik Hasek] s’il était en feu. – Matthew Barnaby

Je serais très curieux d’avoir des exemples concrets de ce qu’il faisait. Après tout, pour avoir laissé une aussi mauvaise impression auprès d’un gars comme Barnaby, il devait être intense, Hasek.

Voici donc deux gars à ne pas inviter au même party, donc.

PLUS DE NOUVELLES