Jakub Jerabek est le plus grand point d’interrogation chez le Canadien

La brigade défensive montréalaise a été remodelée… Très remodelée… Vraiment remodelée!

Emelin, Beaulieu, Sergachev et Nesterov sont partis…

Markov est plus loin que jamais du Centre Bell…

Et les gars appelés à les remplacer viennent leur lot d’interrogations.

Est-ce que Karl Alzner est si bon défensivement? Est-il trop défensif pour jouer avec Shea Weber?

Est-ce que David Schlemko peut être plus qu’un défenseur de 3e paire?

Est-ce que Joe Morrow peut rebondir… Ou devra-t-il s’exiler en Europe dans un ou deux ans?

Mais surtout : À quoi peut/doit-on s’attendre de Jakub Jerabek?

Jerabek est la variable la plus inconnue de l’équation présentement.

Est-il un Nikita Zaitsev ou un Jiri Sekac (à la ligne bleue)? Sa production dans la KHL peut-elle se transporter dans la meilleure ligue au monde (sur des petites patinoires)?

Si oui, il se pourrait que l’on ait trouvé le partner pour jouer à la gauche de Shea Weber avant Noël.

Et pour seulement 925 000 $ en plus! À 26 ans présentement, Jerabek pourrait faire sauter la banque l’été prochain, s’il connaît une bonne saison. 1UFA

Mais si la réponse est non, on pourrait s’ennuyer de Markov (et peut-être déverser notre incompréhension sur Mark Streit, si celui-ci accepte l’offre d’un an de Marc Bergevin).

Si Jerabek se joignait à une défensive déjà solide de son côté, on se questionnerait moins…

Mais il y a bel et bien une grosse chaise qui pourrait théoriquement appartenir à Jerabek. Pourrait-il l’occuper plus tôt que tard?

Il a remporté des honneurs en République tchèque et en Russie… Pourra-t-il jouer de façon régulière à Montréal? La réponse bientôt…

PLUS DE NOUVELLES