Jacob Trouba ne veut plus jouer au Canada

Jacob Trouba est un homme très particulier… L’un de mes contacts m’a d’ailleurs confié que celui-ci a eu une prise de bec très virulente avec Dustin Byfuglien la saison dernière. Trouba n’est pas l’un des favoris dans le vestiaire des Jets de Winnipeg, donc s’il revient dans le vestiaire, la grogne augmentera davantage. Cela dit, les difficultés entre les Jets et le clan Trouba remontent aux négociations de son dernier accord, Trouba qui visait un pacte à long terme. Au final, Kevin Cheveldayoff a gagné son pari en lui octroyant une entente transitoire d’un an et 5.5 millions de dollars.

Le défenseur droitier des Jets est parvenu à récolter un total de 50 points, dont huit buts, en 82 rencontres. Ça s’est toutefois gâté lors de la danse du printemps, où il n’a cumulé qu’un mince total d’un point en six matchs. Mine de rien, il n’a que 25 ans et sa valeur comme joueur de hockey est élevée… c’est plutôt le côté hors glace qui pourrait chatouiller certains exécutifs. Il est sur la liste des RFA, et tout indique qu’il ne poursuivra pas sa carrière dans un endroit où il fait frette.

Trouba ne doit pas apprécier les temps froids puisqu’il ne souhaite pas enfiler un uniforme de l’une des équipes canadiennes, selon Craig Custance. Il vise une entente à long terme d’environ 7 millions de dollars, toujours selon les dires de Custance. Trois organisations se retrouveraient sur la liste du joueur : Detroit, Floride et Philadelphie. Quoique du côté de Philadelphie, on vient d’acquérir Matt Niskanen

Avant de couronner un traité, celui qui obtiendra Trouba devra s’assurer d’avoir une entente « officieuse » afin de s’assurer de ses services à long terme. Puisqu’il est originaire de Detroit, et que Steve Yzerman souhaite ajouter un bon défenseur à sa brigade peut-être que cette destination deviendra plausible. Bref, une chose demeure certaine : Trouba ne devrait pas amorcer la prochaine saison dans un uniforme des Jets.

PLUS DE NOUVELLES