betgrw

Jacob Fowler joue comme un gars qui mérite d’être le gardien #1 des États-Unis au CMJ

Au dernier repêchage, le Canadien avait un objectif clair : ne pas repêcher Matvei Michkov regarnir sa banque d’espoirs devant le filet. Le club a sélectionné trois gardiens : Jacob Fowler, Quentin Miller et Yevgeni Volokhin.

Parlant de Miller, d’ailleurs, il a connu une autre bonne soirée de travail hier soir dans un gain des Remparts.

Ceci dit, quand on regarde le profil des trois gars, on se rend compte que Fowler est le gros espoir parmi les trois. Sans rien enlever aux deux autres, Fowler a une feuille de route mieux garnie et il était vu dans la catégorie des meilleurs gardiens de l’encan.

Il a chuté un brin par rapport à des gars comme Adam Gajan, Trey Augustine et Michael Hrabal, mais avant le repêchage, il était dans leur catégorie.

Et cette saison, Fowler joue comme un gardien en mission. Le cerbère, qui a disputé tous les matchs de son équipe à Boston College, a une fiche de 9-2-1, une moyenne de buts accordés de 2,14 et un taux d’efficacité de 0,926.

Vous comprendrez qu’il est un gigantesque morceau des succès de son équipe, lui qui a été nommé gardien du mois de sa conférence dans la NCAA en octobre. Il a beau être une recrue dans la NCAA, il joue quand même comme un vétéran du circuit.

Évidemment, une telle saison lui fait gagner des points dans la hiérarchie des espoirs chez le CH ainsi que chez les aspirants au trophée Hobey Baker… mais il en gagne aussi en vue du Championnat mondial junior, qui arrive à grands pas.

Hier, les gars de The Athletic se sont prêtés à l’exercice d’imaginer à quoi ressembleront les formations des quatre grandes puissances (Canada, États-Unis, Suède et Finlande), et ce qu’on remarque, c’est que non seulement Fowler semble avoir une place assurée, mais Corey Pronman le voit même être gardien #1 de l’équipe.

Scott Wheeler, lui, voit encore Trey Augustine (le favori depuis le début) être le partant, mais il voit Fowler être son auxiliaire.

Dans tous les cas, ce qui semble assuré, c’est que Fowler y sera. Ceci dit, même si Augustine a la même fiche que lui cette saison (9-2-1), sa moyenne de buts accordés (2,99) et son taux d’efficacité (0,913) sont bien moins solides que ceux de Fowler.

Ça demeure d’excellents chiffres pour Augustine, évidemment… mais Fowler est dans une classe à part.

Cet été, j’écrivais justement que Fowler pouvait aspirer à faire partie de la formation américaine au CMJ s’il avait un gros début de saison dans la NCAA. Ceci dit, il n’a pas fait que connaître un gros début de saison, il en a connu un phénoménal.

Et avec Augustine qui tire un brin de la patte, ça fait en sorte que le gardien repêché en troisième ronde par le CH cet été a de sérieuses chances d’être le #1 devant le filet des États-Unis.

On verra donc si Fowler saura bâtir sur son énorme début de campagne pour s’emparer de la chaise de gardien partant des États-Unis au prochain CMJ, mais clairement, c’est un scénario plus probable que jamais. Et quand on se dit que sa présence au tournoi n’était même pas assurée cet été, ça démontre à quel point Fowler a pris du galon depuis le début de la saison.

PLUS DE NOUVELLES