Ilya Kovalchuk espère toujours demeurer dans la LNH

Ilya Kovalchuk a causé une belle surprise l’an dernier lors de son passage de 22 matchs avec le Canadien. Alors qu’on le croyait fini à Los Angeles, le Russe a enregistré 13 points, dont six buts dans l’uniforme du Tricolore après avoir été libéré par les Kings. Il avait tellement épaté la galerie que son retour était pratiquement attendu par les partisans lorsqu’il a quitté pour Washington.

On connaît la suite. Les séries éliminatoires ont tout changé pour le Canadien et Marc Bergevin a complètement revampé son alignement lors de la saison morte.

Aucune autre équipe n’a jugé bon d’offrir un contrat au vétéran de 37 ans. Du moins, pas un contrat à son goût.

L’Avangard Omsk, club dirigé par Bob Hartley dans la KHL, est présentement en pourparlers avec Kovalchuk, mais ce dernier voudrait attendre à la dernière minute avant d’apposer sa signature au bas d’une entente dans son pays natal. En d’autres mots, il n’a pas encore fait une croix sur la LNH.

C’est Hartley lui-même qui a dévoilé cette information au micro de Pierre Rinfret sur les ondes du 91.9 Sports mardi.

Rappelons toutefois qu’il y a quelques jours, l’agent de Kovalchuk avait mentionné que son client était en discussions avec l’Avangard Omsk.

Les équipes de la KHL ont jusqu’au 27 décembre pour ajouter des talents leur formation. Une décision devra donc être prise par Kovalchuk au cours des prochains jours.

Hartley et le Russe sont des amis de longue date. Le coach, qui a entraîné le tireur d’élite à Atlanta de 2003 à 2007, dit parler à son poulain au moins une fois par mois depuis 2002. Si Kovy en vient à choisir la Russie, il est évident que ce sera pour jouer avec Omsk.

On saura au maximum dimanche ce qui adviendra de Kovalchuk en 2021. S’il devait passer la saison complète loin des patinoires, pourrait-il choisir de mettre un terme à sa carrière?

PLUS DE NOUVELLES