Il ne faut plus rêver à Rasmus Dahlin : Il faut rêver à Andrei Svechnikov

On a eu droit à tout un weekend de sport à Montréal, même si aucune équipe professionnelle n’était en action.

Le Canadien a grimpé d’un rang en vue du prochain repêchage (en première ronde) et repêchera au 3e échelon. Tout le monde semble penser que Rasmus Dahlin (Buffalo), Andrei Svechnikov (Caroline) et Filip Zadina (Montréal) sortiront dans l’ordre le 22 juin prochain à Dallas. Mais attention!

Oui, Dahlin sortira premier…

Mais les Hurricanes pourraient toujours choisir de réunir Filip Zadina et Martin Necas. Ils pourraient aussi avoir peur du facteur russe qui vient avec Svechnikov.

Et le Canadien? Si Marc Bergevin décide de sélectionner le meilleur joueur disponible, il optera fort probablement pour celui qui sera toujours disponible entre Zadina et Svechnikov.

Mais on pourrait être surpris. Souvenez-vous que tout le monde s’attendait à ce que Jesse Puljujarvi soit sélectionné parmi les trois premiers avec Auston Matthews et Patrik Laine en 2016. Mais les Blue Jackets lui ont préféré Pierre-Luc Dubois.

Nous étions tous surpris à l’époque… Et aujourd’hui, nous devons leur donner raison.

Bref, il ne faut pas prendre pour acquis que le CH sélectionnera Zadina. Le passé nous a appris l’inverse.

Ceci dit, si jamais les Canes sélectionnent Filip Zadina, j’espère que Trevor Timmins osera opter pour Svechnikov, et non un espoir plus lointain avec lequel il sera tombé en amour. Je n’ai pas beaucoup confiance au gut feeling de Timmins…

Le CH ne pourrait pas se permettre de laisser passer Svechnikov. Même s’il est Russe (les stratégies montréalaises du dernier mois me font peur)… Et même s’il a été blessé en début de campagne. La KHL perd des plumes depuis quelque temps et un jeune de 18 ans, ça guérit bien de ses blessures!

La plupart des joueurs qui seront disponibles au rang de sélection du CH seront soit des défenseurs droitiers, soit des ailiers gauches. Ce sont ces deux positions qui nécessitent le moins d’amélioration à court terme chez le CH.

Svechnikov est par contre un ailier droit. Il mesure (déjà) 6’3 et est reconnu pour sa capacité extraordinaire à remplir les filets adverses. On dit de lui qu’il est un excellent patineur et qu’il possède aussi des mains impressionnantes… Qu’il est fort physiquement et qu’il peut aussi créer de superbes jeux. En 2017, il a été nommé recrue de l’année dans la USHL.

Il a tout pour devenir un joueur de concession. 40 buts en 44 matchs la saison dernière, c’est quelque chose (qui ne nuirait certes pas au Canadien).

Surtout que l’équipe n’est pas si profonde que ça à l’aile droite…

Il ne faut plus rêver à Dahlin, il faut maintenant rêver à Svechnikov.

Et il faut espérer que Marc Bergevin ne sera pas tenté d’échanger son choix de première ronde en retour d’un joueur établi. Sauf si ce dernier est déjà un joueur d’impact qui évolue au centre ou à la défense gauche.

La grande question maintenant : Est-ce que Svechninov pourra jouer dans la grande ligue dès l’an prochain?

PLUS DE NOUVELLES