Hendrix Lapierre ne fera pas de folles dépenses avec son premier chèque

On m’a raconté toutes sortes d’histoires concernant le premier chèque reçu par des joueurs de hockey professionnels.

Un gardien de but québécois a déjà payé une paire de faux seins à sa copine lorsqu’il a reçu son boni à la signature (qui vient avec un contrat d’entrée).

Plusieurs joueurs en profitent pour s’acheter les mêmes belles voitures qu’ils voient dans le stationnement du centre d’entraînement de leur nouvelle équipe (qui appartiennent toutefois à des multimillionnaires).

Mais vous aurez deviné que ça ne se termine pas toujours très bien.

Lias Andersson a même récemment dû vendre sa plus récente voiture pour payer une amende reçue en Europe.

Hendrix Lapierre, qui a signé son contrat d’entrée (3 ans / entre 172 500 et 1 370 000 $ US par saison) ne fera pas l’erreur que certains de ses prédécesseurs ont commise avant lui. Le nouvel attaquant des Capitals a confié au journaliste Jean-François Plante qu’il allait être prudent avec son argent.

Celui qui a été sélectionné au 22e rang il y a moins d’un mois – et qui pourrait devenir un véritable vol s’il demeure en santé – sait qu’il a été chanceux d’obtenir un aussi beau contrat quelques semaines seulement après avoir été repêché en fin de première ronde…

Et il ne fera pas de folie(s) avec ses premiers dollars récoltés.

« Je viens d’avoir mon permis de conduire. Je vais sûrement m’acheter une petite auto. Rien de trop gros. Je vais peut-être me payer un sac de golf aussi […] Je jouais avec les vieux bâtons de mon père. Je pense que je serais dû pour les changer! » – Hendrix Lapierre à J-F Plante

Oubliez les gros moteurs d’Audi, Ferrari ou autres constructeurs de luxe! Lapierre souhaite simplement pouvoir se déplacer du point A au point B dans une automobile fiable. Gagez qu’un concessionnaire lui offrira certes un bon prix… ou lui prêtera tout simplement une voiture durant quelques mois. Ça arrive souvent.

Lapierre, qui a dû dealer avec des commotions cérébrales et des blessures au cou au cours des dernières années, a une tête sur les épaules (sans mauvais jeu de mots).

Et il semble pleinement rétabli! Depuis le début de sa troisième saison dans la LHJMQ, il compte déjà 8 points en 4 matchs seulement. Espérons qu’il pourra disputer son prochain match officiel très bientôt…

Lapierre rêve toujours à la LNH et ce début de saison, cette sélection au premier tout et ce premier contrat professionnel n’ont fait que le rapprocher encore un peu plus de cet objectif ultime. Les Capitals, qui ont transigé pour pouvoir le sélectionner au 22e échelon et qui l’ont mis sous contrat très rapidement, ont aussi le même objectif. C’est clair!

Chose certaine, Hendrix Lapierre a la bonne attitude. Il ne prend rien pour acquis.

« Il va falloir que je garde les deux pieds sur terre parce que j’ai encore beaucoup de travail à faire. » – Lapierre

J’ai comme l’impression qu’on dira longtemps à Montréal que le CH aurait dû repêcher Hendrix Lapierre. Pas vous?

Rappelons que Lapierre devrait représenter le Canada lors des championnats mondiaux junior cet hiver.

PLUS DE NOUVELLES