Voici pourquoi Marc Bergevin n’est pas un grand communicateur

Hier, Marc Bergevin s’est confié à Renaud Lavoie et les autres journalistes au sujet du plan qu’il a dressé pour son équipe. Un plan en quatre étapes, et celui-ci semble satisfaire Geoff Molson puisque le big boss continue d’avancer et de croire en tout ça. Bergevin a également indiqué que Claude Julien était inclus dans ce plan « reset » du Canadien de Montréal. Donc, tout est parfait dans le bateau? Peut-être aux yeux de l’organisation, mais pas à ceux des amateurs, des journalistes et des blogueurs.

Louis Jean a apporté un excellent point au sujet de Bergevin et de sa lacune principale : il n’est pas un grand communicateur. Jean touche un excellent point puisque chaque fois que Bergevin se présente le bout du nez devant les lentilles, j’ai beaucoup de difficulté à saisir et déchiffrer la teneur de ses propos. C’est un peu croche, un peu maladroit et rarement right to the point. Parfois, les sorties médiatiques sont tellement croches, que l’organisation doit revenir afin de redresser tout ça. Et on l’a vu hier à Boca Raton, alors que Bergevin a fait preuve de BEAUCOUP de transparence.

Pourtant, on dit de lui qu’il est un excellent leader et qu’il l’était également lorsqu’il enfilait un uniforme de la Ligue nationale.

On doit lui donner ce qui lui appartient, il demeure un bon gars de hockey, mais lorsqu’il livre un message au monde entier, on dirait que ça ne sort pas comme dans sa tête. Je ne sais pas si vous me suivez? Vous n’avez qu’à écouter Guy Boucher lorsqu’il se présente à On jase et ensuite, écouter au hasard une entrevue de Marc Bergevin, hormis celles qu’il a offerte cette semaine. Reculez dans le passé. Bergevin a indiqué que Carey Price devait obtenir une charge de travail moins lourde… aujourd’hui, il est plus utilisé que jamais.

Louis Jean a souligné le manque de constance et de cohérence de Marc Bergevin et du Canadien. Le changement de plan, ça existe, mais le Canadien dit X et plus tard, il dit Y tout bonnement. Un jour, on dit que les joueurs n’adhèrent pas au plan du pilote, et hier, on confirme qu’il sera derrière le banc l’automne prochain.

En résumé, on parle ici d’un manque clair de cohérence et Bergevin doit s’appuyer sur des gens qui lui permettront d’améliorer cette facette en vue du futur. Et c’est pourquoi le département des communications du Canadien a demandé à Bergevin de donner des entrevues individuelles avec Gagnon, Lavoie, Brunet et j’en passe.

En rafale

– Une autre offre hostile de Marc Bergevin cet été?

– Des fois, ça fonctionne. D’autres fois… non.

– De bonnes et de moins bonnes nouvelles chez le Lightning.

– Il se jouera déjà des matchs extérieurs du côté de Toronto.

– Un autre blessé chez l’Impact. Il était blessé durant la pré-saison et il était revenu au jeu samedi…

PLUS DE NOUVELLES