Vision 5G RDS : pour ceux qui sont prêts à y mettre le prix

Si vous avez regardé les derniers matchs du Canadien diffusés sur les ondes de RDS, vous avez sans doute entendu parler du nouvel outil Vision RDS 5G. Il s’agit d’une application permettant aux partisans d’utiliser 80 angles de caméras pour regarder les rencontres. Difficile d’en avoir manqué la promotion, puisque qu’elle semble combler la grande majorité des arrêts de jeu. Ça, c’est un autre débat.

En gros, le but est de faire la promotion des forfaits 5G de Bell. Il s’agit des ententes mobiles avec l’internet le plus rapide jamais vu.

Je n’ai malheureusement pas accès à l’application puisque je ne suis pas un abonné de Bell (insérer une blague de conspiration ici), mais j’ai tout de même eu la chance de l’essayer cette semaine via un appareil qui en avait les capacités. J’ai été déçu par la lenteur et le manque de fluidité du produit, mais je ne me suis pas attardé longtemps à ça et je suis passé à un autre appel.

Or, en lisant La Presse, samedi matin, je suis tombé sur un article de Karim Benessaieh portant sur le sujet. Visiblement, je ne suis pas le seul à avoir remarqué les carences du produit…

Le journaliste a poussé son expérience un peu plus loin que la mienne. D’abord, il a observé la haute consommation de données cellulaire du produit. En 15 minutes, il avait déjà accumulé 809 Mo. C’est énorme! Selon ses calculs, écouter le match au grand complet sur l’application nécessiterait de huit à onze Go. Et à ce point-là, je vous rappelle que vous n’avez regardé qu’une seule partie. Lors d’une saison normale, RDS présente 60 matchs, faites le calcul.

Qui va se payer ça? Pas moi en tout cas…

Question de mettre en contexte, mon forfait cellulaire personnel me permettrait de regarder un match aux trois mois à ce rythme-là.

« Essaye-le sur le WiFi! »

Karim Benessaieh a eu le même flash que vous. Rien à faire. La ligne internet qu’il a qualifiée de « respectable » (120 Mb/s, soit une vitesse trois fois inférieur à celle de la 5G) qui provenait d’un autre fournisseur que Bell, ne tenait tout simplement pas le coup. Tout était encore plus lent qu’au cours du premier essai.

Bref, un outil très cool sur papier, mais dont le prix ne reflète pas du tout la qualité.

En rafale

– De choix de première ronde à échec monumental pour finalement devenir… gardien régulier des Maple Leafs?

– Si les deux parties n’arrivent pas à s’entendre, le joueur sera fort probablement échangé.

– On sort le calepin de notes!

– La réponse est évidente, non?

PLUS DE NOUVELLES