Un « insider » des Bruins voit Jack Eichel rentrer chez lui à Boston

Le grand ménage à Buffalo est venu confirmer une chose aux yeux de plusieurs : les Sabres devront passer à travers un autre reset/rebuild, eux qui auraient dû sortir de ce processus il y a quelques années déjà. Ai-je besoin de vous rappeler qu’ils n’ont pas fait les séries au cours des neuf dernières années (et qu’ils ont eu les choix de repêchage qui viennent avec)?

Il m’apparaît évident que la nouvelle direction souhaitera construire alentour de son meilleur joueur, Jack Eichel… mais ce dernier a-t-il vraiment l’intention de faire partie de cet autre douloureux processus?

À l’entendre parler il y a un mois, on peut au minimum conclure qu’il y réfléchira. Eichel s’est dit tanné de perdre et visiblement, les Sabres perdront encore pendant quelques années…

C’est pourquoi le nom d’Eichel a refait surface dans les rumeurs de transaction récemment.

Joe Haggerty, un insider qui suit les activités des Bruins pour NBC Sports Boston, croit que c’est à Boston que Eichel pourrait/devrait atterrir s’il en vient à quitter Buffalo dans les prochains mois.

Haggerty soutient d’abord qu’Eichel, 23 ans, risque de vouloir jouer pour des gens plus compétents que ceux qui dirigeront les Sabres dans les années à venir et que par conséquent, les Bruins pourraient y voir une opportunité de ramener Eichel à la maison. Eichel est originaire du Massachusetts. Il a joué son hockey mineur pour les Bruins Jr de Boston et pour Boston University.

Haggerty rappelle que Eichel a déjà joué avec Matt Grzelcyk et Anders Bjork… et que les Bruins ne se gênent jamais pour mettre la main sur des joueurs américains de talent.

Eichel, qui a clairement besoin de changement, serait à sa place à Boston.

Haggerty suggère donc formellement à Don Sweeney de prendre le téléphone et d’appeler Kevyn Adams afin de lui faire une offre de qualité pour Eichel : choix de première ronde, John Beecher (ancien premier choix), Jake DeBrusk et d’autres choix au repêchage. Si Adams répond non, Haggerty irait même jusqu’à inclure Charlie McAvoy ou Brandon Carlo. Pauvres eux! #Buffalo

Ensuite, Haggerty tenterait d’échanger David Krejci à une autre équipe afin de faire de la place au lourd contrat d’Eichel (10 millions $ par saison durant six saisons) sur la masse salariale des Bruins. Affronter Eichel dans un uniforme des Bruins a de quoi faire faire des cauchemars à plusieurs partisans du CH!

Il y a toutefois plusieurs mais avec cette offre suggérée.

1. Kevyn Adams souhaitera-t-il vraiment prendre le risque d’échanger le joueur de concession des Sabres alors qu’il arrive tout juste en poste? Prendra-t-il vraiment le risque de se faire détester par le fan base (déjà pas mal impatient, avec raison) des Sabres? Osera-t-il se peinturer dans un coin aussi rapidement? #AllIn

2. Jack Eichel aurait beau vouloir aboutir à Boston, il ne contrôlera pas sa destinée avant environ six ans. Il faudrait qu’il soit en mesure de convaincre ses nouveaux patrons du bien-fondé de l’échanger, ce qui n’est pas fait.


3. Les Bruins, s’ils ne parviennent pas à échanger Krejci, se retrouveraient avec Bergeron, Krejci ou Eichel à l’aile (et non au centre)… ou avec Charlie Coyle au centre du quatrième trio? Bref, il faudrait vraiment que Krejci quitte.

Joe Haggerty s’est montré lucide à la fin de son texte, avouant qu’une telle transaction ne risque pas de survenir étant donné l’ampleur qu’elle prendrait. Mais il avoue qu’elle aurait du sens et qu’il continuera donc d’y rêver

Personne n’osera lier le nom d’Eichel au CH, right?

À noter qu’Eichel a complété la saison 2019-20 avec 78 points (dont 36 buts) en 68 rencontres, soit sa meilleure production en carrière depuis son arrivée dans la LNH (il y a cinq ans).

Il ne disputera pas de match avant décembre ou janvier prochain.

En rafale

Rappel : La ronde Canadien vs Penguins pourrait commencer le 30 juillet. La (première) loterie de la LNH aura lieu vendredi, elle.

– Horrible. Honteux. Dégueulasse. Affreux.

– Quel but! Pourquoi tomber quand tu peux aller marquer?

– Sadio Mane avait la tête ailleurs.

Racisme : Lewis Hamilton manifeste.

PLUS DE NOUVELLES