Un camp d’entraînement de la KHL est suspendu en raison de la COVID-19

Depuis une semaine, les camps d’entraînement sont en branle dans la KHL. Là-bas, tout comme en Amérique du Nord, le hockey doit reprendre au mois d’août, ce qui fait en sorte que les camps battent leur plein.

Mais là-bas, ils repartent pour la saison, pas pour les séries.

Ceci étant dit, la ligue qui devrait voir Alex Kovalev devenir un entraîneur en chef a un problème sous les bras : une recrudescence importante de la COVID-19.

Chez le Spartak de Moscou, le camp d’entraînement de l’équipe a été suspendu en raison d’un grand nombre de cas. Au cours de la semaine, pas moins de 11 personnes, dont 10 joueurs, ont contracté le virus.

On se souviendra que le Lightning et les Blues ont dû faire une pause au cours des dernières semaines pour une raison similaire.

On peut se demander si l’équipe a pris conscience du problème, compte tenu du fait que la KHL n’a pas agi rapidement dans le dossier, ou si les cas sont simplement hors de contrôle dans le pays.

En fouillant un peu, on se rend compte que ça va mieux qu’aux États-Unis, mais moins bien qu’au Canada. La Russie a plusieurs dizaines de décès chaque jour (186 aujourd’hui), mais n’a pas forcément perdu le contrôle.

Pour en revenir au club, il a été confirmé que les personnes contaminées ont été isolées rapidement.

On ne sait pas si l’équipe compte isoler d’autres personnes. On ne sait pas non plus si d’autres clubs sont à risque d’une suspension des activités ou cela compromet le début de saison de la KHL.

Sûrement pas, à ce point-ci.

Reste à voir comment la suite des choses sera gérée.

En rafale

– En parlant du Lightning.

– Le jeune joueur des Rangers, atteint du diabète, est au coeur du camp des siens.

– L’ancien de la LNH cherche à se défendre.

– Beau masque!

– Le Tigre trouve toujours un moyen de s’en sortir.

PLUS DE NOUVELLES