Un B pour la session d’été du Canadien

Un B pour l’été. Voilà la note donnée au Canadien par Philippe Cantin de La Presse, un journaliste généralement très critique envers Marc Bergevin et son équipe.

Cantin s’est amusé à noter le travail estival atypique des trois équipes professionnelles montréalaises, autant sur le terrain que dans les bureaux.

L’excellent travail du CH durant ces séries à 24 équipes est parvenu à nous faire oublier son atroce calendrier régulier et ses deux séquences de huit défaites consécutives. Éliminer les Penguins et passer aussi prêt d’envoyer les Flyers en vacances doit effectivement être vu comme un accomplissement de premier ordre pour le Canadien version 2019-20.

Reste que le CH n’a toujours pas trouvé le moyen de remporter un seul quatre de sept depuis 2015.

Mais bon, personne ne s’attendait au cours de la dernière année à voir les Montréalais être en mesure de le faire en 2020.

Malheureusement, le CH n’aura pas su profiter du repos et de la santé de ses plus vieux leaders en Price et Weber… et une année s’est ajoutée à leur compteur. Sachant que la prochaine saison pourrait ne pas commencer avant le mois de mars – si elle est disputée -, la fenêtre d’opportunité des numéros 6 et 31 se refermera rapidement dans le futur.

L’excellent travail des jeunes aide à donner ce B à l’équipe, mais le manque d’attaque, – principalement chez Tomas Tatar, Max Domi et compagnie – nous a peut-être empêché de vivre au moins une autre ronde et de voir le Tricolore se mériter un A.

Marc Bergevin s’est trouvé un deuxième gardien de but de très grande qualité et il aura deux nouveaux défenseurs gauchers la saison prochaine en Alexander Romanov et Joel Edmundson.

Si le Canadien ne connaît pas de succès en 2020-21, les excuses seront difficiles à trouver, autant pour les joueurs que le coach et la direction. Le futur, c’est maintenant pour Price, Weber et les autres. Surtout avec les Petry, Gallagher, Danault, Armia et Tatar qui seront potentiellement admissibles à l’autonomie complète dans un an.

Voilà pourquoi Marc Bergevin doit tout faire pour mettre la main sur un ailier de puissance productif avant le premier match de la prochaine saison. Ce n’est pas Philippe Cantin qui vous dit ça, c’est moi. Le CH DOIT gagner en 2020-21. Pas le choix, sinon il y aura des conséquences et des décisions difficiles qui ne plairont pas à plusieurs partisans…

Ah oui… Cantin n’a pas donné de note au CH pour sa dernière saison régulière. Je dirais D-… et je me trouve gentil.

Il a aussi distribué un B à l’Impact, malgré ses récents cartons rouges, et un A aux Alouettes… pour leur effort.

Maintenant, quelle note donnera-t-on à Marc Bergevin pour son automne (repêchage et ouverture du marché des joueurs autonomes)? Parce que ce sont les prochaines semaines qui dicteront l’avenir à court, mais aussi à moyen et long terme de l’organisation. Go Marc Go!

En rafale

– Steven Stamkos a participé au morning skate du Lightning ce matin.

– Les deux entraîneurs qui s’affrontent présentement dans la LNH sont de vieux amis.

– Il y aura 20 000 spectateurs au Grand Prix d’Allemagne.

– L’équipe de soccer saoudienne de Sebastian Giovinco a dû disputer son match malgré 15 joueurs infectés par la COVID-19. Bien sûr, ces 15 joueurs n’ont pas pris part à la rencontre. [JDM]

– Une équipe de rugby collégiale frappée par la COVID-19 à Québec.

 

PLUS DE NOUVELLES