TVA Sports Radio : Un projet qui pourrait potentiellement faire mal au 91,9 Sports

Par où commencer?

Comme le disait si bien ma grand-mère : par le début.

Le début, c’est le portrait actuel du monde médiatique québécois. Un monde en constante évolution dominé par la pub et quelques (très) grandes entreprises.

Bernard Drainville a été renvoyé de l’émission La Joute (LCN) parce qu’il a refusé de rompre son contrat avec le 98,5 FM (Cogeco).

Luc Lavoie s’est vu montrer la porte par les patrons de Québecor parce qu’il a refusé de se plier aux exigences de ceux-ci. Il a donc lui aussi été éjecté de La Joute en raison de ses apparitions au 98,5 FM (même s’il est un bon ami de la famille Péladeau).

Richard Martineau et Jonathan Trudeau ont dû cesser leurs activités sur Radio X (RNC Média, Québec)…

Richard Martineau a dû abandonner son micro (montréalaise) sur les ondes de Radio X (Québec)…

Mario Dumont et Antoine Robitaille disparaîtront de l’émission matinale de Paul Arcand (98,5 FM)…

Et selon ce qu’on m’a raconté, Renaud Lavoie ne collabore plus avec le 91,9 Sports depuis plusieurs semaines déjà…

Ce n’est plus un secret pour personne. Québecor exige de ses chroniqueurs d’opinion les plus en vue qu’ils prêtent serment d’allégeance à l’Empire. Impossible pour eux d’émettre leur opinion à la fois sur le réseau québecorien et sur les groupes médiatiques rivaux, dont Radio-Canada, Cogeco et RNC Média.

Pourquoi vouloir garder tout son monde chez soi au lieu de le faire rayonner ailleurs? C’est simple. Québecor planche présentement sur le lancement d’une webradio à l’automne et souhaite y concentrer toutes ses forces. Selon ce qu’il m’a été permis d’apprendre, Québecor voudrait lancer 3 ou 4 stations numériques en septembre, alors on peut comprendre l’Empire de ne pas vouloir que ses vedettes travaillent pour la (nouvelle) concurrence directe.

Mais plusieurs gros noms ont dû laisser de gros montants d’argent sur la table. Ça ne plaît pas à tous.

Selon deux personnes dignes de confiance, Québecor aurait notamment l’intention de lancer une radio parlée sportive à (très?) court terme. Parmi les 3 ou 4 stations numériques lancées cet automne? #TVASportsRadio?

Même si cette station ne serait disponible que sur le Web au départ, elle risquerait de faire du bruit! Beaucoup de bruit! Et à moyen terme, l’objectif de Québecor serait d’obtenir une ou deux antennes hertziennes montréalaises… Et l’idée de faire passer cette radio parlée sportive sur les ondes FM serait bel et bien réelle (et étudiée sérieusement).

C’est là que ça devient intéressant pour nous

Si l’Empire lance bel et bien une radio parlée sportive à l’automne, il y a matière à penser que Mike Bossy, Yvon Pedneault et Réjean Tremblay pourraient ne pas être de retour sur les ondes du 91,9 Sports (dans le show de Jean-Charles Lajoie). À moins que l’un d’eux ne décide plutôt de quitter l’empire (comme Drainville et Lavoie)?

J’en doute fort. On me dit que les salaires offerts à ces collaborateurs par le 91,9 Sports (RNC Médias) ne sont pas en mesure de concurrencer avec ceux offerts par Québecor.

Bref, plusieurs chroniqueurs/collaborateurs réguliers pourraient malheureusement disparaître de l’équipe du 91,9 Sports.

Revenons à la webradio de Québecor…

Il y a lieu de penser que le nouveau show matinal animé par Jean-Philippe Bertrand et C-A. Sinotte sur TVA Sports pourrait être diffusé simultanément sur la radio sportive de la boîte. Les gars ont des micros radio et le visuel du show ressemble beaucoup à celui de certains émissions sur Sportsnet qui sont diffusées à la fois sur la télé et la radio. Et ça ne coûterait pas un sou de plus à produire! #ContenuGratuit

Je répète. Québecor souhaiterait en ce moment même se procurer une ou deux antennes montréalaises à moyen terme. Les ondes potentiellement disponibles auxquelles nous pouvons penser en premier sont clairement celles du 91,9 Sports (RNC) et du 99,5 FM (Radio-classique de Grégory Charles).

En mars dernier, nous vous rapportions des coupures et des dépassements de coûts chez le 91,9 Sports. Même si quelques personnes avaient alors déversé leur colère envers notre travail publiquement, nous sommes demeurés sur nos infos. Pierre LeBrun, Pat Côté, Charles-André Marchand, le fils d’Yvon Pedneault, Simon René et P.J. Stock ont notamment subi les contrecoups de ces coupures. Ce n’est pas une opinion, une spéculation ou une fake new, c’est un fait.

Michel Langevin a quant à lui annoncé la semaine dernière son départ du 91,9 Sports. Il retourne travailler chez lui à Gatineau et avoue avoir pris cette décision pour des raisons personnelles (et non en lien avec le 91,9 Sports).

Pendant ce temps, le 91,9 Sports continue de connaître une croissance impressionnante au niveau des cotes d’écoute, mais il nous est permis de croire que les profits n’augmentent pas aussi rapidement. Le monde de la publicité est en constante évolution et personne n’y échappe.

Est-ce que ces deux dossiers – la radio Web de Québecor et l’avenir du 91,9 Sports – pourraient être reliés? Il est (beaucoup) trop tôt pour le dire.

Pour l’instant, l’incertitude règne toujours à l’intérieur du 91,9 Sports, alors que plusieurs employés quitteront pour leurs vacances sans avoir de contrat en poche en vue de la saison automnale.

Mais on me dit se préparer comme on le fait chaque année à l’intérieur de la boîte, étant plus que satisfait (avec raison) de notre dernière année d’activités. Bref, on fait comme d’hab… L’incertitude dans le monde de la radio est chose courante.

Revenons à Québecor…

Pour passer du Web aux ondes hertziennes, Québecor devrait au préalable obtenir l’approbation du CRTC. Et souvent, ces approbations-là prennent près d’un an!

Et selon ce qu’on me dit, il y a plusieurs individus et compagnies qui tentent de mettre des bâtons dans les roues de Québecor avec ce projet.

Il faut toutefois comprendre que le CRTC a autorisé Cogeco à détenir une station de plus et qu’avec les médias régionaux dont s’est récemment départis Québecor, on pourrait voir le CRTC donner son go (pour la première fois) à un projet de radio de Québecor. Jugera-t-on qu’il n’y aurait pas trop de convergence cette fois?

Autant le fan de sport montréalais pourrait y trouver son compte avec une nouvelle radio parlée sportive (il pourrait aussi perdre de voir son contenu radio sportif encore plus dilué)… Autant le 91,9 Sports pourrait en souffrir. Difficile de combattre l’Empire et ses poches profondes… Et difficile de faire vivre deux radios 100 % sportives à Montréal!

Si Québecor décide véritablement d’entrer en compétition avec le 91,9 Sports et de se lancer dans le monde du sport à la radio, ça pourrait en effet faire mal…

Dans un cas comme dans l’autre!

Jean-Charles Lajoie a souvent répété qu’il aimerait un jour acheter la station et ainsi conserver la mission de la celle-ci actuelle, mais on évalue sur le marché la valeur de l’antenne/licence du 91,9 Sports à quelques millions $. Il faut trouver de riches partenaires prêts à entrer en compétition avec Québecor (et prêts à se battre pour espérer faire un peu de profit annuellement) afin de procéder à une telle acquisition… Ce qui n’est pas une chose facile! Plusieurs stations actuelles redoutent déjà la présence de Québecor dans le milieu et ont donc peur de venir « jouer » contre l’Empire…

Jean-Charles Lajoie représente LE visage de la station!

Si jamais Québecor décide vraiment d’entrer dans le domaine de la radio parlée sportive à l’automne – et que 91,9 Sports continue d’exister – il faudra s’attendre à voir de nouveaux partenariats stratégiques se former. Radio-Canada… La Presse… RNC Média…

Certains devront s’allier pour (tenter de) combattre l’Empire.

Reste qu’au final, le propriétaire de RNC Média (Pierre Brosseau) commence à se faire vieux. Souhaitera-t-il combattre ou battre en retraite (et empocher quelques millions $)?

Rappelons qu’il a vendu 10 stations régionales il y a moins de deux mois

Et qu’il y a plusieurs intéressés semble-t-il pour la station profitable de Québec (Radio X).

À suivre, comme dirait l’autre…

PLUS DE NOUVELLES