Staal et Perry réunis sur la quatrième ligne (en 2021) : bonne ou mauvaise idée?

David Marcoux est instructeur des gardiens de but chez les Hurricanes de la Caroline. Il a côtoyé Eric Staal il y a quelques années. Hier, il était l’invité de JiC et il a eu de très bons mots à l’endroit du nouveau joueur de centre montréalais :

« C’est une très, très bonne personne avec un très bon vécu. » – David Marcoux au sujet d’Eric Staal

Marcoux croit qu’il y a encore du carburant dans le réservoir de Staal. Du moins, assez pour rendre de fiers services sur le quatrième trio.

« Marc Bergevin s’est trouvé un autre gagnant de la coupe Stanley et j’entrevois beaucoup de chimie avec Corey Perry. » – David Marcoux

Autant je suis heureux de voir mon équipe pouvoir compter sur Eric Staal et Corey Perry sur sa quatrième ligne, autant je me répète constamment que nous sommes en 2021, et non en 2008.

Staal a beau être bon au cercle des mises au jeu et Perry, devant le gardien adverse… reste que la LNH est plus rapide que jamais une fois la rondelle déposée sur la patinoire. L’expérience et les honneurs passés (Coupe Stanley, médaille d’or, etc.), ça a ses limites.

Staal et Perry ont tous les deux été repêchés en 2003. Ils ont joué ensemble pour Team Canada en U18 et aux Jeux Olympiques de 2010. Je répète : nous sommes en 2021…

Je veux bien espérer qu’ils auront une chimie l’un avec l’autre, mais je m’inquiète du peu de vitesse qu’aura notre quatrième trio dans le dernier droit de la saison. Surtout si Lehkonen est échangé et que Byron est placé sur le taxi squad les soirs de match. Staal, Perry et Frolik, ça aurait fait un bon trio il y a quelques années, mais les trois vétérans ne doivent pas être jumelés les uns aux autres en 2021. À la limite, deux d’entre-eux avec un patineur comme Paul Byron, mais pas trois!

Autant je ne veux pas – contrairement à Guy Boucher – voir Eric Staal jouer trop haut dans l’alignement, autant je me questionne sur le manque de vitesse de certains éléments qu’on pourrait être tenté de placer ensemble.

À noter que le quatrième trio sera formé de Frolik, Evans et Perry ce soir face aux Oilers, en attendant la fin de la quarantaine de Staal.

En rafale

– Puisqu’il est question d’Eric Staal…

– Maxim Lapierre amènerait lui-aussi Cole Caufield plus tôt que tard avec le grand club.

– Frolik croyait jouer un premier match avant la fin du mois de mars lorsqu’il a signé avec le Canadien, mais il s’est tout de même toujours comporté comme un pro.

– Frolik n’est d’ailleurs pas habitué de pouvoir quitter les morning skates avec les réguliers…

– COVID-19 : Joel Armia semble très bien aller.

PLUS DE NOUVELLES