Shea Weber est en route vers la meilleure saison offensive de sa carrière

Étant donné que Shea Weber est un vétéran défenseur de 34 ans qui a fait partie de l’élite de la LNH pendant de longues années, vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’au cours de cette carrière fructueuse de 15 saisons dans la ligue nationale, l’expérimenté #6 n’a jamais produit à un rythme aussi élevé qu’en ce moment.

Lors de ses neuf derniers matchs, on parle d’une récolte de onze points. Si on retourne un peu plus loin, c’est 15 points en 14 matchs pour le défenseur du Tricolore. 

Après 20 rencontres, Weber compte donc 17 points. Sur une saison complète, il s’agit d’une production projetée de 70 points. Sur une projection de 82 matchs, le rythme le plus élevé de Weber depuis son entrée dans la ligue (2005-2006) l’amenait à 58 points, lors de sa neuvième saison à Nashville. Il n’est donc pas du tout fou, considérant la hausse du nombre de buts marqués dans la LNH, de croire que Weber pourrait réellement se diriger vers sa meilleure saison offensive en carrière.

Le capitaine montre l’exemple et est présentement le deuxième meilleur pointeur de son équipe.
(Crédit: Canadiens de Montréal)

Même lorsqu’on regarde le nombre de buts inscrits depuis le début de la campagne (6), ça l’amène vers une récolte de 25 filets. Ce serait son plus haut total en carrière, autant lors d’une saison complète qu’au niveau de la projection sur 82 matchs.

Pour connaître sa meilleure saison en carrière au niveau des points et des buts, Weber devrait terminer les 62 prochains matchs avec au moins 17 buts et 23 passes et (40 points).

Pour les buts, c’est peut-être exagéré d’y croire. Mais 40 points en 62 matchs, c’est loin d’être irréalisable pour un homme qui en marqué 33 en 58 matchs la saison dernière, au retour d’une blessure importante. 

Ceux qui pensaient que Weber était un défenseur fini peuvent rapidement ravaler leurs paroles, alors que le capitaine du Canadien a montré qu’il est toujours l’arrière #1 de la formation montréalaise.

En rafale

– On est heureux pour Charles Hudon.

– Ce sera difficile de remplacer Drouin, qui jouait à la hauteur de son talent.

– Dmitry Zavgorodniy est l’un des meilleurs joueurs cette année dans la LHJMQ.

– Souhaitons bonne chance à Mike Babcock.

– Comment ne pas être d’accord avec Zach Werenski ?

PLUS DE NOUVELLES