Seuls des choix pourraient être échangés au repêchage

Vous avez tous entendu parler du scénario selon lequel la LNH pourrait tenir son repêchage virtuel en juin… et reprendre l’action par la suite en juillet pour terminer la saison/séries 2019-20, right?

First, il y a matière à penser que des transactions seront plus compliquées à réaliser à distance plutôt que sur le plancher du repêchage, mais c’est probablement faux. Au deadline, chaque DG est dans un endroit différent et il se complète en masse d’échanges.

Par contre, tel que le souligne Pierre LeBrun ce matin, seuls des choix au repêchage – possiblement pas impliqués à l’avance dans une transaction passée incluant des conditions particulières à réaliser – pourraient être transigés. Pourquoi? Parce qu’un joueur comme Jonathan Drouin par exemple ne pourrait pas être échangé à l’Avalanche en juin… et disputer la fin de la saison à Montréal alors qu’elle serait reprise le mois d’après. Ça ne ferait AUCUN sens.

Marc Bergevin sera menotté si le prochain repêchage a lieu avant les séries.
(Crédit: Twitter (capture d’écran))

Et il serait injuste pour certaines équipes de pouvoir compter sur de nouveaux joueurs pour les séries ou le tournoi éliminatoire 2019-20 alors que le deadline est passé.

Bref, on construit l’avion pendant qu’il vole dans la LNH aussi… #COVID19

Pour Marc Bergevin et le Canadien, il s’agirait là d’une autre mauvaise nouvelle. Avec 14 choix au prochain repêchage, il y a fort à parier que le CH ne souhaitait pas repêcher 14 joueurs.

Si la LNH décide d’aller de l’avant avec son projet de repêchage en juin tout en n’annulant pas sa saison avant, Marc Bergevin devra se contenter d’échanger des choix contre d’autres choix. Pour grimper au classement ou pour repousser certaines sélections à l’année prochaine…

Il ne pourra pas compléter des transactions comme celles de Lars Eller ou d’Andrew Shaw…

Le CH se voyait possiblement voler le show devant ses partisans lors d’un repêchage au Centre Bell. Il doit maintenant accepter d’être menotté lors d’un repêchage 100 % virtuel…

Pas le genre de revirement de situation auquel tu rêves quand tu diriges une équipe de sport professionnel…

En rafale

– Pas moins d’une dizaine de villes seraient à l’étude pour le nouveau projet de reprise de la LNH. Le nom de Montréal n’est pas ressorti selon Frank Seravalli.

– Bonne fête à ce joueur du Rocket.

– La F1 sans Ferrari, ce serait spécial…

– Markus Naslund nous parle de la COVID-19 et de la stratégie de la Suède. Il parle aussi de sa mère qui est à l’hôpital présentement.

– Jonathan de Guzman semble tout près du Toronto FC.

PLUS DE NOUVELLES