RDS et le 98,5 FM décrivent les rencontres à l’étranger de Montréal

Vous avez été plusieurs à me poser la question hier soir : pourquoi Marc Denis et Pierre Houde n’étaient-ils à Edmonton afin de décrire et analyser la rencontre entre les Canadiens et les Oilers, hier soir (une première cette saison sur les ondes de RDS)?

Félix Séguin et Patrick Lalime (TVA Sports) étaient à Toronto eux, mercredi dernier. Et ils étaient à Edmonton samedi soir…

Voici l’explication que l’on m’a fournie : La haute direction de Bell Média a décidé de ne pas faire voyager ses employés qui suivent généralement les matchs du Canadien sur la route. Seuls les matchs à domicile seront couverts physiquement (sur place). La LNH ne faciliterait pas non plus le déplacement des équipes de diffusion régionale et non nationale, m’a-t-on raconté.

Cette décision de la part de Bell Média est purement sanitaire et sécuritaire me dit-on. Tant que la contagion sera élevée et qu’un vaccin ne sera pas disponible pour la population générale, RDS ne compte pas faire voyager Pierre Houde, Marc Denis et ses analystes/reporters. Prévention et soucis corporatif de ne pas être responsable de la propagation du virus aussi

On a également décidé de ne pas envoyer aucun reporter sur le beat dans d’autres villes chez RDS. La Presse et TVA Sports continuent d’en envoyer pour l’instant, eux.

On a toujours été hyper-sécures chez Bell Média et avec Pierre Houde qui célébrera cette année son 64e anniversaire de naissance, on peut les comprendre encore plus.

D’autant plus que ce n’est pas nécessaire au produit offert aux partisans. Le résultat dans ma télé, hier soir, n’était pas vraiment moins bon que si Houde et Denis avaient été sur place à Edmonton, sincèrement. Du moins, pas de façon significative…

Il a quand même été excellent hier soir.
(Crédit: RDS.ca)

Le 98,5 FM (Cogeco) a décidé de faire la même chose, me dit-on.

Il sera intéressant de voir si…

1. TVA Sports et Québecor changeront d’idée. Pas certain que les employés de la station ont trippé tant que ça lorsqu’ils étaient collés les uns sur les autres dans l’avion rempli…

2. RDS et le 98,5 FM enverront leur crew à Toronto et à Ottawa en voiture lorsque la contagion diminuera. On me dit que Québecor aurait aussi permis aux journalistes du JDM de faire les voyages en auto, mais pas en avion.

Moins de matchs à décrire devant son écran = meilleure vibe chez Martin McGuire

Rappel : tout ce beau monde-là sera en mesure de faire sa job du Centre Bell la semaine prochaine.

À noter que la LNH interdit aux membres des médias partenaires de voyager avec l’équipe cette saison. Ceux-ci doivent prendre des vols commerciaux comme tout le monde. Avant, Pierre Houde, Marc Denis, Dany Dubé et Martin McGuire voyageaient notamment dans l’avion du Canadien. Puisqu’ils sont des partenaires de la LNH et non du Canadien, Félix Séguin et Patrick Lalime n’ont jamais eu accès à l’avion de l’équipe, eux. Rien n’a changé pour eux, donc.

À noter aussi que les gens qui entrent au Manitoba/Winnipeg doivent faire une quarantaine de sept ou 14 jours. Hâte de voir ce que l’on va faire les soirs où le CH affrontera les Jets chez nos médias québécois…

Ah oui… ne pas déplacer d’équipe de tournage dans une ville fait indirectement aussi sauver des sous aux réseaux de télé. Ce n’est pas à négliger. Je me souviens d’une certaine polémique alentour de TVA Sports qui refusait de déplacer son équipe de description/analyse au Stade Saputo (pour des motifs financiers). On parlait de quelques kilomètres à peine à l’époque…

Rappelons finalement que le gouvernement canadien demande à ses citoyens de ne pas voyager si ce n’est pas essentiel. Par contre, le journalisme est un service jugé essentiel. La description et l’analyse d’une joute de hockey par contre?

En rafale

– Est-ce que maintenir les séries de quelques matchs entre deux équipes durant le calendrier pourrait être une bonne chose pour la LNH?

Hum

– Le meilleur duo de gardiens montréalais depuis le tandem Roy – Hayward?

– Jusqu’où se rendra Jack Gorniak, choix de quatrième ronde du Canadien en 2018?

– Bonne fête à un gars que j’ai bien aimé, puis détesté par la suite.

– Deux matchs de suspension pour Lionel Messi en Espagne.

PLUS DE NOUVELLES